VIDÉO - Présidentielle 2022 : à Pertuis, Marine Le Pen interpellée sur le port du voile et l'immigration

Publié le 15 avril 2022 à 17h14, mis à jour le 15 avril 2022 à 17h20

Source : TF1 Info

Marine Le Pen s'est déplacée ce vendredi à Pertuis, dans le Vaucluse, à neuf jours du second tour de l'élection présidentielle.
Elle a été interpellée à deux reprises par des femmes qui lui ont reproché ses positions sur le port du voile et l'immigration.

Marine Le Pen sur le terrain. La candidate du Rassemblement national était en déplacement ce vendredi dans le Vaucluse, à Pertuis, dans une ville qui l'a placée au coude à coude au premier tour avec Emmanuel Macron. Au cours de sa déambulation sur un marché, la finaliste de la présidentielle 2017 a enchaîné les bains de foule, et n'a pas répondu aux slogans hostiles à son égard.

Marine Le Pen a toutefois pris le temps d'échanger avec deux femmes, qui lui ont reproché plusieurs de ses positions. L'une d'elles a notamment déploré sa promesse d'interdire le voile dans l'espace public. "Je suis une fille d'un ancien combattant de l'armée française", lui a indiqué une femme, elle-même voilée. "J'ai commencé à porter le voile une fois que je suis devenue âgée." "Parfois, il y a des petites filles à qui on met le voile", lui a rétorqué Marine Le Pen (voir vidéo en tête de cet article). "Je suis contre", lui a encore répondu la passante, "mais porter un voile moderne, une tenue moderne, je suis pour."

"Toujours les immigrés, les immigrés..."

Quelques minutes plus tard, la candidate du RN a de nouveau été interpellée sur ses thèmes historiques : l'identité et l'immigration. "Toujours les immigrés, les immigrés... Nous sommes d'origine algérienne, mais nous sommes Français, ce n'est pas sur le papier, on aime ce pays", lui a clamé une femme (voir vidéo ci-dessous).

Présidentielle 2022 : Marine Le Pen à nouveau interpellée à PertuisSource : TF1 Info

Marine Le Pen a tenu à "rassurer" son interlocutrice. "Je me bats pour tous les Français, quelle que soit leur origine, leur religion, leur prénom. Tous sont concernés par mon projet, sans exception", lui a-t-elle assuré. "Il faut tenir ce discours tout le temps, il ne faut pas changer", lui a encore demandé la passante.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info