Le gouvernement Borne II

Elisabeth Borne répond aux questions de Gilles Bouleau

Publié le 6 juillet 2022 à 20h34, mis à jour le 6 juillet 2022 à 22h33
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Après son discours de politique générale à l'Assemblée nationale, la Première ministre Elisabeth Borne est l'invitée exceptionnelle de TF1.

Élisabeth Borne était l'invitée de TF1 après son discours de politique générale devant les députés. La première ministre a déclaré que la ristourne de 18 centimes sur les carburants sera maintenue d'ici à la fin de l'été. Elle a annoncé que le gouvernement est également "en train de préparer une mesure spécifiquement pour les personnes qui utilisent beaucoup leur voiture de manière dans le cadre de leur travail". Face à la hausse des prix de l'alimentation, le gouvernement va "mettre en place une aide d'urgence pour les Français qui ont des revenus modestes. C'est-à-dire, un chèque alimentaire de 100 euros par foyer et par ménage", auxquels s'ajoutent 50 euros par enfant.

Questionnée sur la hausse des salaires, la Première ministre a invité les entreprises qui le peuvent "à augmenter les salaires de leurs employés ou à mobiliser les primes de pouvoir d'achat" pour protéger le pouvoir d'achat des Français. Sur les retraites, Élisabeth Borne estime que le projet n'est "pas encore ficelé" et annonce que des concertations sur ce sujet vont avoir lieu à la rentrée. "C'est bien clair que la réforme ne peut pas être uniforme. Il faut tenir compte de l'usure professionnelle, des longues carrières", a-t-elle ajouté.

Concernant la méthode gouvernementale, la Première ministre a expliqué que pour construire des réformes, "il va falloir trouver des accords" dans une Assemblée nationale où le camp présidentiel n'a pas une majorité absolue. "Nous voulons discuter en amont des textes et chercher des compromis avec des oppositions le cas échéant", continue la Première ministre. Elle a aussi déclaré que la tonalité des députés, ce 6 juillet, "a montré que certains groupes pouvaient être dans la discussion et d'autres, dans les attaques personnelles, les invectives". Sur la question de la santé, face à la nouvelle vague de Covid19, Élisabeth Borne appelle chacun à la vigilance "quand on est dans des espaces fermés, où il y a beaucoup de monde". Elle n'envisage pas de "mesure nationale d'obligation" du port du masque parce que "les Français connaissent aujourd'hui les bons gestes".

Plus de détails dans l'intégralité de l'interview en en-tête de cet article.


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info