Covid-19 : le défi de la vaccination

Emmanuel Macron : "dès fin février, on aura quatre sites qui vont produire des vaccins"

Publié le 2 février 2021 à 20h24, mis à jour le 3 février 2021 à 1h13
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Emmanuel Macron était interviewé dans le journal de 20h de TF1 ce mardi. Il a répondu en exclusivité aux questions d'Adrien Gindre en direct de l'Élysée sur le rythme des vaccinations en France.

Le président de la République a d'abord affirmé que la campagne de vaccination qui a été lancée est européenne. Il a insisté sur le fait que "nous avons besoin de le faire en Européen". La campagne de vaccination se déroule au rythme qui était prévu selon lui. "Cela peut paraître trop lent comparé à d'autres pays, mais je défends la stratégie que nous avons adoptée avec l'Allemagne et l'Union européenne", a-t-il souligné.

Emmanuel Macron a assuré que l'ensemble des pensionnaires des maisons de retraite seront vaccinées début mars. "Nous allons continuer cette stratégie et d'ici à la fin de l'été, nous aurons proposé à tous les adultes qui le souhaitent un vaccin" a-t-il déclaré.

Il reconnaît toutefois que c'est l'accès aux doses qui est une contrainte. Selon lui, il faut mobiliser tous les laboratoires qui permettent de produire les vaccins homologués dans les plus brefs délais et acquérir le maximum de dose en toute sécurité. Le chef de l'État n'exclut pas non plus l’utilisation du vaccin russe Spoutnik V en France pour accélérer la campagne de vaccination. Il a rappelé qu’il s'agissait d’une "décision scientifique" et non une "décision politique". La suite dans la vidéo ci-dessus.


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tags
Articles

Tout
TF1 Info