Élection présidentielle 2022

VIDÉO - Macron vs Le Pen : qui sont leurs électeurs du premier tour ?

Virginie Fauroux | Reportage vidéo : Camille Colin, Noé Gandillot et Nathalie Martineau
Publié le 12 avril 2022 à 11h24
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Emmanuel Macron (27,84%) et Marine Le Pen (23,15%) se disputeront le fauteuil de président le 24 avril.
On passe au crible les profils sociologiques et géographiques de leurs électorats du premier tour.

Une France des catégories populaires face à celle des "CSP+" et des retraités, des petites villes périphériques face aux grandes agglomérations : les analystes sont formels, les logiques sociologiques du vote se sont accentuées dimanche, pour aboutir au deuxième duel présidentiel entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. 

Avec près de 10 millions de bulletins en sa faveur, le président sortant a rassemblé 27,84% des voix au premier tour, améliorant son score de près de quatre points par rapport à 2017. Quant à la candidate du Rassemblement national, elle a été davantage choisie qu'il y a cinq ans et a comptabilisé 23,15% des voix. Plus de 8 millions d'électeurs ont voté pour elle, un chiffre en hausse de 6% par rapport à 2017. Comment les votes se sont-ils répartis, et dans quelles régions précisément ? Le 20H de TF1 mène l'enquête dans les vidéos en tête de cet article et ci-dessous.

Marine Le Pen : qui sont ses électeurs ?Source : JT 20h Semaine
JT Perso

France d'en haut et d'en bas

Comme en 2017, la répartition de ces votes est surtout marquée par l'âge et les revenus. Ainsi, deux électeurs d'Emmanuel Macron sur cinq sont âgés de plus de 65 ans, trois sur quatre sont cadres ou sont issus de milieu aisé. S'il garde une partie de son électorat de gauche, social-démocrate, le président sortant renforce surtout ses positions à droite dans cette élection.

Marine Le Pen, elle, est davantage plébiscitée par les classes populaires. Un tiers de ses électeurs sont des ouvriers ou des employés.

Actifs contre retraités

Les seniors ont plébiscité le président-candidat. Un peu plus de 41% des plus de 70 ans lui ont accordé leur voix, contre 13% pour Marine Le Pen, en seconde position. Logiquement, Emmanuel Macron arrive donc le premier chez les retraités (38%).  

Grandes villes contre petites communes

Les électeurs d'Emmanuel Macron proviennent surtout de l'ouest de la France, comme en 2017. Le candidat y enregistre sa plus forte progression et emporte quelques départements fillonistes comme la Mayenne ou la Sarthe. D'autres bastions de droite ont aussi basculé à l'est et dans le sud. Dans la ville de Nice par exemple, arrivé troisième il y a cinq ans, Emmanuel Macron fait cette fois carton plein.

De son côté, la candidate du RN progresse notamment dans le centre de la France. En Haute-Loire par exemple, Emmanuel Macron était arrivé en tête à l'issue du premier tour en 2017, aujourd'hui, Marine Le Pen le devance. Comme à Yssingeaux, 7.000 habitants, son score progresse de 7 points par rapport à il y a cinq ans. De manière générale, elle s'impose dans beaucoup de petites communes éloignées des grandes villes. Mais il y a aussi des endroits où Marine Le Pen baisse, et c'est parfois surprenant. Si l'on prend le Sud-Est, une région qui lui est traditionnellement favorable, son score diminue. Elle pâtit en effet de la concurrence d'Eric Zemmour. 


Virginie Fauroux | Reportage vidéo : Camille Colin, Noé Gandillot et Nathalie Martineau

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info