Le Capitole envahi par des partisans de Donald Trump

VIDÉO - Invasion du Capitole : Ocasio-Cortez raconte son traumatisme, exacerbé par une agression sexuelle passée

Léa LUCAS avec AFP
Publié le 2 février 2021 à 11h44
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

AGRESSION - La jeune démocrate, très émue, a raconté lors d'un live sur Instagram comment elle a vécu l'invasion du Capitole le 6 janvier dernier. Pour la première fois, elle a fait allusion à une agression sexuelle dont elle a été victime par le passé.

Quelques semaines après l'assaut contre le siège du Congrès américain par des partisans de l'ancien président Donald Trump, l'élue démocrate de New York Alexandria Ocasio-Cortez a raconté lors d'un live sur Instagram, la peur ressentie durant cet évènement qui a beaucoup traumatisé le peuple américain et comment elle a dû se cacher pour échapper au pire. "J'ai pensé que j'allais mourir", confie-t-elle.

La députée Katie Porter a raconté sur MSNBC lui avoir fourni une paire de baskets pendant l'assaut, au cas où elle doive "courir pour sauver sa vie." Ce à quoi la députée a répondu : "j'espère juste pouvoir devenir maman. J'espère ne pas mourir aujourd'hui."

Des parlementaires comparables à des auteurs d'agressions

Un évènement qui l'a poussé à dévoiler un traumatisme dont elle a été victime par le passé. "Je suis une survivante d'une agression sexuelle et je n'en ai pas parlé à grand monde dans ma vie", raconte-t-elle (voir notre vidéo en tête d'article). Elle dresse un parallèle entre les parlementaires qui souhaitent "passer à autre chose" après l'assaut du Capitole et la tactique du déni qu'utilisent les auteurs d'agressions. "En tant que survivante, je lutte avec l'idée d'être crue", a-t-elle ajouté, sans fournir de détails ni de date à propos de l'agression subie.

Elle y accuse par ailleurs les conservateurs qui s'opposent à la destitution de Donald Trump d'encourager la violence qui a conduit à cette attaque sanglante. L'icône de la gauche progressiste américaine les a comparés à des "auteurs de sévices". "Ils essaient de nous dire de passer à autre chose sans qu'il y ait de comptes à rendre, sans que la vérité soit dite ou sans faire face aux dégâts extrêmes, à la perte de vies humaines, au traumatisme", s'est-elle insurgée.

Cet évènement laisse un goût amer à la députée qui désormais refuse de collaborer avec le sénateur républicain du Texas. En effet, Alexandria Ocasio-Cortez a rabroué Ted Cruz sur Twitter concernant l'application boursière Robinhood. "Je suis heureuse de travailler avec les républicains sur ce sujet où il y a un terrain d'entente, mais vous m'avez presque fait assassiner il y a trois semaines, donc vous pouvez passer votre tour", a-t-elle sèchement écrit.

Lire aussi

L'intervention sur la toile, de plus d'un million de vues, de la démocrate a été saluée pour son courage et son honnêteté. 


Léa LUCAS avec AFP

Tout
TF1 Info