Le gouvernement Castex

"Gaulliste social", "fils d'une institutrice du Gers" : comment l'inconnu Jean Castex s'est présenté aux Français

La rédaction de LCI
Publié le 3 juillet 2020 à 23h10
JT Perso

Source : JT 20h WE

PREMIER ENTRETIEN - Nommé Premier ministre à la place d'Edouard Philippe ce vendredi, Jean Castex s'est décrit comme un homme politique "local", proche des préoccupations des Français, lors de l'interview qu'il a accordée au 20H de TF1.

Le "nouveau chemin" est en marche. Et il sera incarné par Jean Castex. Ce vendredi, l'Elysée a annoncé la démission  d'Edouard Philippe de son poste de Premier ministre. Quelques heures plus tard, c'est donc le "Monsieur déconfinement" et maire de Prades (Pyrénées-Orientales) qui a été nommé en lieu et place du Normand, avec la lourde tâche de reconstruire le pays économiquement après la crise du Covid-19.

Jusqu'ici méconnu du grand public, Jean Castex a dans la foulée accordé sa première interview au 20h de TF1. L'occasion de donner un premier aperçu de sa personnalité et de la manière dont il veut incarner son rôle. Il s'est ainsi décrit comme un "gaulliste social". "Mes valeurs, c’est la responsabilité, a-t-il assuré : on ne peut pas tout attendre de l’Etat. ( ) Mes valeurs, c’est la laïcité. Je ne peux pas admettre certaines déviances, les replis sur soi, le communautarisme. Mes valeurs, c’est l’autorité, ce sont celles de la République."

Je ne suis pas ici pour chercher la lumière mais pour chercher des résultats.

Jean Castex au 20H de TF1

"Je ne suis pas ici pour chercher la lumière mais pour chercher des résultats, a-t-il poursuivi, disant connaître "la lourdeur" de la tâche qui l'attend et promettant de ne pas ménager ses efforts : "La seule chose qui m’intéresse, c’est de travailler le mieux possible pour mon pays et pour mes concitoyens. C’est ce que je fais depuis des années dans l’appareil d’Etat ou sur le terrain". "Jusque-là, je n’étais pas un homme politique national. Je suis un homme politique local et de la vie quotidienne des gens," a ajouté celui qui s'est décrit comme le "fils d'une institutrice du Gers, issu de l'école républicaine", affirmant voulant se mettre au travail "le plus vite possible".

Homme de terrain élu à Prades depuis 2008, où il a largement été reconduit en mars dernier pour un troisième mandat, Jean Castex a également insisté sur l'importance des territoires : "Tout ne peut pas se décider depuis Paris, je crois à la force des territoires, à la confiance et à la responsabilité. Nous avons une dimension supplémentaire exceptionnelle à trouver dans les territoires, au plus près des citoyens."


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info