Grève des éboueurs : Paris se dit "victime" de la réforme du gouvernement

Publié le 14 mars 2023 à 18h41

Source : TF1 Info

Mise en cause pour sa gestion des ordures qui s'accumulent dans les rues de la capitale, la mairie de Paris rejette la responsabilité de la situation sur le gouvernement.
Pour le premier adjoint d'Anne Hidalgo, Emmanuel Grégoire, Paris est "victime de cette situation".

Fustigée pour son inaction présumée face à l'accumulation des déchets dans les rues de la capitale, la mairie de Paris riposte. Lors d'une conférence de presse, ce mardi, le premier adjoint d'Anne Hidalgo, Emmanuel Grégoire, a rejeté la responsabilité de la situation sur le gouvernement. 

"Personne ne peut se réjouir de cette situation déplorable", a assuré l'élu, alors que Paris compterait plus de 6500 tonnes de déchets non traités sur sa voirie. "Simplement", a-t-il ajouté, "il y a un mouvement social qui porte sur une réforme des retraites très majoritairement rejetée par les Français. Il est insupportable que les villes se trouvent victime d'un conflit social. La ville de Paris est victime de cette situation."

"Du mieux que nous pouvons"

Répondant à son opposition, l'exécutif parisien assure avoir mobilisé des moyens pour tenter de limiter cette accumulation, indiquant que la poursuite du mouvement compliquait les choses. "Nous faisons des interventions d'urgence pour éviter que le pire se transforme en drame", a expliqué Emmanuel Grégoire. "Nous faisons du mieux que nous pouvons pour gérer cette situation créée par le gouvernement."

Mardi matin, le ministre des Transports, Clément Beaune, a mis en cause Anne Hidalgo sur France 2. "Aujourd'hui, c'est action zéro et silence radio. La maire de Paris fait grève elle-même et ne fait rien. Alors que de nombreux élus ont fait des propositions concrètes."

La maire LR du 7e arrondissement, Rachida Dati, a écrit au préfet de police pour demander la mise en place d'un service minimum en réquisitionnant les équipes pour gérer les déchets. "Je souhaite que l'État prenne ses responsabilités en raison de l'irresponsabilité d'Anne Hidalgo", a-t-elle déclaré sur BFMTV. Les éboueurs ont annoncé mardi la prolongation du mouvement "au moins jusqu'au lundi 20 mars". 


Vincent MICHELON

Tout
TF1 Info