Invité ce lundi sur LCI, le ministre des Transports a demandé aux syndicats de ne pas bloquer les départs en vacances ce samedi.
"La grève est un droit. Mais dans le choix que l'on fait de ses dates, il faut prendre en compte cela", a estimé Clément Beaune.

"On a besoin de respect et de responsabilité." Invité ce lundi sur LCI, le ministre des Transports Clément Beaune a appelé à ne pas perturber les départs en vacances samedi 11 février, alors qu'une journée d'action contre la réforme des retraites est prévue ce jour-là.

"Il y a des débats, certaines organisations appellent à ne pas manifester samedi pour ne pas bloquer les départs en vacances. La grève est un droit. Mais dans le choix que l'on fait de ses dates, il faut prendre en compte cela", a estimé le ministre. Avant de préciser : "J'en entends certains dire : 'Les vacances d'hiver, c'est le ski pour les bourgeois'. Mais il y a des Français qui ont connu des galères à Noël pour se retrouver et vont essayer de partir en famille."

Quid de ceux qui, ce mardi ou samedi, auront leur train ou leur avion annulé ? Le ministre a confirmé que les conditions sont un échange gratuit ou un remboursement pour les jours de grève. "Il n'y a pas de geste commercial supplémentaire, mais chacun ne sera pas pénalisé financièrement."

Interrogé sur les manifestations ce mardi, le ministre des Transports relève "qu'une réforme des retraites n'est jamais populaire". "Il n'y a pas que le sujet des retraites qui suscite la colère. Il y a l'inflation, le pouvoir d'achat... Qu'on entende le mouvement social, mais qu'on ne confonde pas les choses : le vote d'une réforme se fait au Parlement. À la fin, il y aura un vote."


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info