Emmanuel Macron appelle les Français à "l'unité" et condamne "les dérives", visant La France insoumise sans la nommer

par J.F.
Publié le 12 octobre 2023 à 21h13

Source : TF1 Info

Dans son allocution dédiée à la guerre entre Israël et le Hamas, Emmanuel Macron a appelé les Français et leurs représentants à "rester unis comme Nation et comme République".
Sans la nommer, le président de la République a visé très particulièrement La France insoumise, accusée de "confondre la cause palestinienne et la justification du terrorisme".

Pour limiter le risque d'importation du conflit et l'embrasement en France, Emmanuel Macron prône l'unité. Près d'une semaine après l'offensive militaire du Hamas contre Israël, le président de la République s'est adressé aux Français. Le chef de l'État a également envoyé un message à tous les partis et toutes les autorités du pays pour "rester unis comme Nation et comme République". "C'est ce bouclier de l'unité qui nous protégera de tous les débordements, toutes les dérives, toutes les haines", a-t-il ajouté, en visant très particulièrement, sans la nommer, La France insoumise.

"Ceux qui confondent la cause palestinienne et la justification du terrorisme commettent une triple faute : morale, politique et stratégique", a déclaré Emmanuel Macron, alors que le mouvement de Jean-Luc Mélenchon a refusé de qualifier le Hamas d'organisation "terroriste" et a été accusé de trouver des justifications à l'attaque du Hamas contre Israël en dénonçant d'une même voix le mouvement islamiste et la colonisation israélienne

"Je ne me suis pas senti concerné, pour ma part, je n'ai jamais confondu la défense d'un État palestinien dans une solution à deux États et la lutte contre le terrorisme", a répondu le coordinateur national de La France insoumise Manuel Bompard sur LCI. "Personnellement, je ne l'ai pas pris pour moi. La France insoumise n'a jamais confondu la lutte légitime pour les Palestiniens de pouvoir disposer d'un État et la nécessaire lutte contre le terrorisme, nous n'avons jamais fait de confusion ou d'amalgame entre les deux", a-t-il assuré, regrettant que le président n'ait pas condamné "clairement" la riposte israélienne à Gaza et n'ait "pas eu un mot pour les victimes palestiniennes qui meurent (...) dans la bande de Gaza".

Allocution de Macron : la réaction de Manuel BompardSource : TF1 Info

N'ajoutons pas, par illusion ou par calcul, des fractures nationales aux fractures internationales.
Emmanuel Macron

Rappelant la douloureuse expérience de la France face au terrorisme, Emmanuel Macron a estimé que nous ne devions "céder à aucun discours d'excès, de suspicion, de confusion" et que "la seule réponse possible face au chagrin, à la colère, au risque de fracture, résidait dans l'unité et la fraternité républicaine". "Ne menons pas chez nous des aventures idéologiques par imitation, par projection. N'ajoutons pas, par illusion ou par calcul, des fractures nationales aux fractures internationales."

Aussi, alors que LFI accuse la diplomatie française d'avoir renoncé à appeler au cessez-le-feu dans ses communiqués depuis samedi dernier, Emmanuel Macron a déclaré ce jeudi soir : "La France a la responsabilité d'agir, toujours, pour la paix et le dialogue." "La sécurité de l'État d'Israël, la lutte résolue pour l'éradication du terrorisme dans la région et le respect des aspirations de chacun, notamment des Palestiniens, forment pour nous un ensemble indissociable", a-t-il insisté. 


J.F.

Tout
TF1 Info