Hausse des salaires, uniforme à l'école : ce jeudi, le RN décide de l'ordre du jour de l'Assemblée

Publié le 11 janvier 2023 à 18h26, mis à jour le 11 janvier 2023 à 23h39

Source : Sujet TF1 Info

Ce jeudi 12 janvier, les députés voteront des textes mis au programme par le Rassemblement national dans le cadre de sa niche parlementaire.
Il sera question de hausse des salaires, port de l'uniforme à l'école et suppression des zones à faibles émissions mobilité.

Une journée pour rien ? Ce jeudi 12 janvier, dans le cadre de sa niche parlementaire, la première de son histoire, le Rassemblement national va décider de l'ordre du jour de l'Assemblée nationale et soumettra sept propositions de loi au vote des députés. Mais tous ces textes, rejetés lors de leurs examens en commission, ont peu de chance d'être voté en raison de la marginalisation du groupe de Marine Le Pen au palais Bourbon.

Augmenter les salaires de 10%

En premier lieu, le RN soumettra un texte visant "à inciter les entreprises à augmenter les salaires nets de 10%", via un gel des cotisations patronales. La mesure serait applicable sur les salaires jusqu'à trois fois le Smic, avait expliqué Jean-Philippe Tanguy le 6 décembre dernier à l'Assemblée nationale lors de la conférence de presse de présentation de cette niche. Il sera suivi d'une proposition de loi en faveur de la suppression des zones à faibles émissions mobilité, interdisant les véhicules les plus polluants dans onze agglomérations, incarnations selon le RN d'une "écologie punitive".

Parmi les textes présentés, citons également l'instauration du port de l'uniforme dans les établissements scolaires pour gommer les différences sociales et les opinions politiques et religieuses des élèves. Un clin d'œil à la droite, qui y est favorable. Le RN a également déposé des propositions de loi visant à instaurer la proportionnelle pour enfin "honorer la promesse présidentielle" avait raillé le vice-président de l'Assemblée nationale Sébastien Chenu, à modifier le calcul de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères ou encore à instituer une présomption de légitime défense pour les membres des forces de l'ordre.

Deux textes retirés après un tollé

Il était également question pour le RN d'inscrire à son ordre du jour deux propositions de loi de l'opposition, celle de la sénatrice LR Valérie Létard créant une aide universelle d'urgence pour les victimes de violences conjugales et de La France insoumise portant sur la réintégration du personnel des établissements de santé et de secours non vacciné grâce à un protocole sanitaire renforcé. Piégés, les groupes concernés avaient riposté en inscrivant le premier texte dans un autre créneau, et LFI avait fini par retirer sa proposition de loi.

Le Rassemblement national estime proposer au vote des parlementaires des textes "consensuels", répondant "à des préoccupations concrètes avec pragmatisme et sans sectarisme". Aussi, s'il ne reçoit de soutien sur aucun des textes, il ne manquera pas de pointer du doigt le manque de responsabilité et le sectarisme de ses adversaires et camarades de l'opposition.


Justine FAURE

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info