Hommage national à Robert Badinter : comment la cérémonie place Vendôme va se dérouler

par A. Lo.
Publié le 13 février 2024 à 16h48, mis à jour le 14 février 2024 à 6h44

Source : TF1 Info

Le jour de la mort de Robert Badinter, le président de la République a annoncé qu'un hommage national serait rendu à l'ancien ministre de la Justice, porteur de l'abolition de la peine de mort en France.
La cérémonie se déroule ce 14 février, devant le ministère de la Justice, place Vendôme à Paris.

Mort à l'âge de 95 ans ce vendredi 9 février, Robert Badinter a profondément marqué la vie de la politique et de la justice françaises, en défendant notamment l'abolition de la peine de mort. Le jour de l'annonce de sa mort, le président de la République Emmanuel Macron, qui a salué "une figure du siècle, une conscience républicaine, l’esprit français", a décidé qu'un hommage national lui serait rendu.

Un hommage place Vendôme

Cette cérémonie va se dérouler ce mercredi 14 février. L'hommage, retransmis en direct sur LCI, doit débuter à 11h, place Vendôme, devant le ministère de la Justice, occupé par le pénaliste de 1981 à 1986 sous la présidence de François Mitterrand. La famille de Robert Badinter, qui a souhaité que le RN et LFI ne soient pas conviés à la cérémonie, va se présenter à 11h45 sur place, avant que le président de la République arrive à 12h.

Son arrivée sera suivie par l'entrée du cercueil de Robert Badinter, en musique. L'hommage se poursuivra par un discours du chef de l'État. Le président de la République se recueillera ensuite devant le cercueil avant qu'une minute de silence soit respectée. La sonnerie aux morts puis la Marseillaise concluront la cérémonie.

Lors de cette cérémonie, la possible entrée au Panthéon de l'avocat et ardant défenseur de l'abolition universelle de la peine capitale pourrait être évoquée. Interrogé par la presse en marge d'un déplacement à Bordeaux, Emmanuel Macron avait effectivement précisé qu’il s’exprimerait lors de cet hommage national à ce propos. "Ces choses-là prennent du temps", avait-il toutefois souligné.


A. Lo.

Tout
TF1 Info