Élection présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : "Éric Zemmour est là pour dégager la route à Valérie Pécresse", attaque Jordan Bardella

Y.R
Publié le 21 janvier 2022 à 10h37
JT Perso

INTERVIEW - Invité d'Elizabeth Martichoux sur LCI, vendredi 21 janvier, Jordan Bardella, président par intérim du RN, affirme qu'Éric Zemmour fait le jeu de Valérie Pécresse, en vue du second tour de l'élection présidentielle. Sa candidature vise, selon l'eurodéputé, à "empêcher" Marine Le Pen de l'emporter.

"Éric Zemmour est là pour empêcher" Marine Le Pen de l'emporter. Le 16 décembre, le candidat du parti Reconquête estimait que "si les LR font cette bêtise tactique" d'interdire à leurs élus de le parrainer, ne lui permettant pas ainsi d'obtenir les 500 signatures nécessaires pour se présenter, "Mme Le Pen sera à 25% et Mme Pécresse ne sera pas au second tour". Depuis dans le camp du RN, il ne fait plus guère de doute sur le petit jeu de l'ancien polémiste. 

Le 12 janvier, Marine Le Pen l'a ainsi accusé d'être un "marchepied" pour favoriser, par sa candidature, la candidate LR. "Si Éric Zemmour est là pour faire gagner Valérie Pécresse, alors il faut qu’il l'admette", a lancé la cheffe de file du RN. "Valérie Pécresse, c'est son actionnaire majoritaire."

Créditées de 18 à 16% des intentions de vote, selon un sondage quotidien l'Ifop-Fiducial pour LCI, Paris Match et Sud Radio, Marine Le Pen et Valérie Pécresse se disputent une place au second tour, derrière Emmanuel Macron et devant Éric Zemmour, qui stagne autour de 12%. "Les sondages on les regarde de loin, mais ils indiquent quand même une tendance. Éric Zemmour est là pour dégager la route à Valérie Pécresse", a affirmé le président par intérim du RN Jordan Bardella, invité d'Elizabeth Martichoux sur LCI, vendredi 21 janvier. "Il l'a dit d'ailleurs, s'il n'a pas les signatures, ce sera Marine Le Pen au second tour."

"Éric Zemmour ne passe dans aucun sondage le premier tour de l'élection présidentielle. Il est dans une candidature de témoignage. Il est crédité de 11 à 12% d'intentions de vote, quasiment à égalité avec Jean-Luc Mélenchon. Il est là pour empêcher" Marine Le Pen de gagner la présidentielle, a assuré l'eurodéputé d'extrême droite. "Sa candidature est là pour permettre à Valérie Pécresse passer devant et de se retrouver avec Emmanuel Macron" au second tour. "Je dis à tous les patriotes, à tous ceux qui ne veulent pas voir Emmanuel Macron réélu ou sa jumelle qui est Valérie Pécresse de voter utile et de voter massivement pour Marine Le Pen dès le premier tour pour lui donner une très large dynamique en faveur du second tour."

Bardella appelle Rivière "à rendre son mandat"

Pour le président par intérim du RN, "Marine Le Pen est la seule candidate du camp national qui, d'abord, peut accéder au second tour, ce qui n'est pas le cas d'Éric Zemmour, en chute libre dans les sondages et peut surtout battre Emmanuel Macron." "Dans toutes les intentions de vote, dans tous les sondages qui sont faits, avec la précaution qu'il faut évidemment avoir dessus, Marine Le Pen est quasiment donnée à égalité avec Emmanuel Macron. On est sur des 55/45, ce qui fait, avec les marges d'erreur, qu'on est sur des intentions de vote très proches", a-t-il insisté. Selon lui, "Marine Le Pen peut gagner".

Cela n'est pas l'avis de Jérôme Rivière. Mercredi 19 janvier, le chef des eurodéputés RN a fait défection pour rejoindre le camp d'Éric Zemmour, jugeant que "Marine Le Pen n'est pas en situation de gagner l'élection présidentielle". "On peut le dire quand on est un opposant, mais ça n'est pas vrai", lui a répondu Jordan Bardella, avant de s'attarder sur la désertion du désormais ex-porte-parole de Marine Le Pen pour la presse étrangère de rallier l'ancien polémiste. 

"La moindre des corrections, le moindre du respect qu'on doit à nos électeurs, c'est peut-être de rendre le mandat qui lui a été confié par les électeurs du RN", a-t-il estimé. "Quand on quitte un parti, il faut avoir le courage et l'honnêteté d'aller au bout et de démissionner de son mandat."


Y.R

Tout
TF1 Info