Le gouvernement Borne II

"Je fais partie de 'ces gens-là'" : Clément Beaune dénonce les "propos extrêmement blessants" de Caroline Cayeux

Aurélie Loek
Publié le 13 juillet 2022 à 23h10
JT Perso

Source : TF1 Info

Invité sur LCI, le ministre délégué aux Transports est revenu sur les propos de sa consœur au gouvernement Caroline Cayeux.
Les jugeant "extrêmement blessants", Clément Beaune a rappelé qu'il se battrait toujours pour l'égalité des droits.
Caroline Cayeux est quant à elle visée par une plainte.

La déclaration de Caroline Cayeux ne passe pas, même au sein du gouvernement. Invité de LCI, le ministre des Transports Clément Beaune a dénoncé des "propos extrêmement blessants" de la part de sa consœur du gouvernement et a souhaité rappeler la ligne du Président de la République et de la Première ministre : C'est celle de l'égalité, celle des droits, celle du mariage pour tous, celle de la PMA".

Je fais partie de ces gens-là

Clément Beaune, ministre des Transports

"Je fais partie de ces gens-là", a encore déclaré Clément Beaune, répondant à la ministre qui, lors d'une intervention sur Public Sénat, avait été interrogée sur son ancienne opposition au mariage pour tous en 2012. Si elle avait "maintenu" ses propos, dont le fait que l'ouverture du droit au mariage pour les couples homosexuels était "un dessein contre la nature", l'ancienne maire de Beauvais s'était défendue de toute homophobie, jugeant alors bon de préciser avoir "beaucoup d'amis parmi ces gens-là".

Lors de son passage sur LCI, l'ancien ministre délégué aux Affaires européennes, qui avait notamment dénoncé les gouvernants qui discriminent les personnes LGBT, jugeant qu'elles n'avaient "plus rien à faire dans l'Union européenne", a affirmé qu'il avait eu une discussion à ce propos avec Caroline Cayeux. 

"Je suis engagé en politique pour des valeurs, elles n'ont pas changé, elles ne changeront pas", a souhaité encore préciser Clément Beaune, "je suis engagé dans un gouvernement, sinon je n'y serai pas, où j'ai l'absolue conviction, réitérée, que la ligne de la Première ministre et du Président de la République, c'est celle de l'égalité et des droits".

Lire aussi

Face à ces propos et la polémique qui avait suivi, la ministre déléguée à la Cohésion des Territoires a présenté ses excuses sur Twitter. Elle est néanmoins visée par une plainte pour injure publique par plusieurs associations anti-homophobie. Interrogé sur une possible démission de Caroline Cayeux, Clément Beaune a répondu : "Ce n'est pas à moi de le dire".

L'annonce du gouvernement Borne II avait été suivi de nombreuses protestations, notamment de la part des défenseurs des droits LGBT+. Une tribune publiée dans Têtu, magazine spécialisé dans l'actualité de ces questions, avait spécifiquement dénoncé la nomination de "trois ministres porte-voix du mouvement de la haine et du rejet", reprochant de précédentes positions homophobes au ministre de la Transition écologique Christophe Béchu, à la ministre délégué à la Cohésion des Territoires Caroline Cayeux et au ministre de l'Intérieur et des Outre-Mer, Gérald Darmanin.


Aurélie Loek

Sur le
même thème

Tags
Articles

Tout
TF1 Info