VIDÉO - La grosse colère de Jack Lang, interrogé sur sa succession à l'Institut du monde arabe

par I.N
Publié le 3 février 2023 à 12h44, mis à jour le 3 février 2023 à 14h03

Source : TF1 Info

À 83 ans, Jack Lang vise un nouveau mandat à la tête de l'Institut du monde arabe.
Mais il devrait avoir de la concurrence : l'entourage de Jean-Yves Le Drian confirme à TF1-LCI la volonté de l'ancien ministre de lui succéder.
Interrogé à ce sujet par Paul Larrouturou, Jack Lang a piqué une grosse colère.

Jack Lang va-t-il enchaîner un quatrième mandat à la tête de l'Institut du monde arabe (IMA) ? C'est en tout cas sa volonté, et l'hypothèse de lui prendre sa place suscite des crispations. Ces derniers jours, l'entourage de l'ancien ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a confirmé que l'ancien élu convoitait le poste. "Jean-Yves Le Drian est intéressé par la présidence de l'IMA et va maintenant suivre la procédure", indique son entourage à LCI.

Pourtant, le siège n'est pas libre. À 83 ans, Jack Lang n'a aucune intention de tirer sa révérence. Pour lui, son avenir est tout tracé. "Quand je suis quelque part, j'y suis pour l'éternité", assure-t-il dans les colonnes du Monde. Mais son mandat prend fin début mars, et la bataille sera arbitrée par Emmanuel Macron, qui compte Jean-Yves Le Drian parmi ses fidèles depuis la campagne présidentielle 2017. Dans les prochaines semaines, il reviendra au président de la République de proposer un nom pour la tête de l'Institut.

"Je ne suis candidat à rien du tout"

Son futur choix alimente déjà les tensions. Interrogé par LCI, Jack Lang a préféré couper court, et ne veut pas entendre parler de campagne. "C'est une plaisanterie ?", répond sèchement le président de l'IMA, hors caméra (voir vidéo en tête de cet article). "Je n'accepte pas ce que vous dites."

"Ça ne m'intéresse pas, ce n'est pas mon sujet", poursuit l'ancien ministre, interrogé par notre journaliste Paul Larrouturou sur les nombreuses photos en compagnie du chef de l'État publiées dans la brochure L'IMA des Lumières. "Je ne suis candidat à rien du tout. Je ne suis pas en campagne du tout, je vous interdis de le dire. Arrêtons-là. Arrêtons-là. C'est scandaleux que vous disiez ça."

Quelques minutes plus tard, Jack Lang a finalement rappelé Paul Larrouturou et présenté ses excuses. Le journaliste lui a alors demandé : "À 83 ans, quand allez-vous lâcher le pouvoir et la lumière ?". "Jamais", lui a répondu Jack Lang dans un éclat de rire. "C'est une mission que j'assume depuis longtemps déjà et pour longtemps encore", a-t-il ensuite répété au cours d'une conférence de presse. Le message est passé.


I.N

Tout
TF1 Info