VIDÉO - Violences entre jeunes : Gabriel Attal promet des mesures "extrêmement fortes" pour un "sursaut" de la société

par J.F. avec AFP
Publié le 9 avril 2024 à 18h28, mis à jour le 29 avril 2024 à 12h16

Source : TF1 Info

Gabriel Attal a promis mardi à l'Assemblée des mesures "extrêmement fortes" en vue d'un "sursaut" de la société.
Le Premier ministre s'engage à un rétablissement de "l'ordre", "partout", dans la rue, les classes et les familles, après plusieurs cas de violences entre jeunes, parfois mortelles, aux abords d'établissements scolaires.

Comment endiguer la violence et éviter les cas gravissimes survenus ces derniers jours aux abords d'établissements scolaires ? "Nous avons beaucoup renforcé les moyens et nous allons continuer à le faire. Nous allons présenter des mesures dans les prochaines semaines extrêmement claires, extrêmement fortes", a affirmé, sans plus de précisions, le Premier ministre devant l'Assemblée nationale, lors de la séance des questions au gouvernement. Il répondait à Marine Le Pen (RN) qui lui demandait ce qu'il comptait "faire pour sortir du commentaire et entrer dans l'action".

"Pour ce sursaut, nous allons continuer à agir, agir partout, agir dans la rue, agir dans les classes, agir dans les familles pour la sécurité, l'ordre et le respect de l'autorité dans notre pays", a-t-il poursuivi. "Il n'y aura jamais dans notre pays de droit à tabasser, de droit à frapper, de droit de s'en prendre à un garçon parce qu'il aime une jeune fille, de droit à s'en prendre à une jeune fille parce qu'elle n'épouse pas les mêmes convictions, y compris religieuses. Oui, il faut ce sursaut dans notre société", a martelé Gabriel Attal, en invoquant la "nécessité (...) d'une forme de ressaisissement sociétal".

"Aller plus loin dans l'échelle des sanctions à l'école"

Le chef du gouvernement a souhaité notamment "aller plus loin dans l'échelle des sanctions à l'école, face à une violence qui commence beaucoup plus jeune" suivant un mot d'ordre qu'il a déjà développé : "tu casses tu répares, tu salis tu nettoies, tu défies l'autorité on t'apprend à la respecter"

Le Premier ministre s'exprimait le jour des obsèques de Shemseddine, adolescent de 15 ans battu à mort jeudi dernier à Viry-Châtillon, qui se sont déroulées à la mosquée de Savigny-sur-Orge (Essonne) dans la plus stricte intimité. Mardi avaient lieu également les obsèques, dans l'église de Cauffry (Oise), de Shanon, une adolescente de 13 ans décédée trois semaines après avoir été violée début mars. Autre fait de violences entre jeunes, Samara, une adolescente de 13 ans, avait été frappée début avril devant son collège à Montpellier.


J.F. avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info