Les partis pris : "Lola, oui il y a instrumentalisation", "Pouyanné assume son salaire" et "Iran, la grimpeuse qui défie le régime"

Publié le 19 octobre 2022 à 19h35, mis à jour le 19 octobre 2022 à 22h23

Source : 24H PUJADAS, L'info en questions

Tous les soirs, Jean-Michel Aphatie, François Lenglet et Abnousse Shalmani donnent leurs points de vue sur un sujet d'actualité dans 24H Pujadas sur LCI.

La politique s'est emparée du meurtre de Lola. Selon Jean-Michel Apathie, sur le plan moral, cela pourrait occasionner des dérives importantes si les responsables politiques s'expriment à tort et à travers. Ici, "des choses difficiles à entendre sont dites", ajoute-t-il. "Il faudrait se mettre autour d'une table et complexité et la difficulté du problème", termine-t-il.

Accusé de s'être augmenté son salaire de 52%, Patrick Pouyanné, patron de TotalEnergies, a publié l'évolution de sa rémunération sur son compte Twitter. Il se serait augmenté de 52%. Pascal Perri estime que c'est beaucoup, mais c'est une rémunération moyenne pur un dirigeant du CAC 40. C'est deux fois moins que Karim Benzema. Pour lui, les fortunes se construisent patiemment.

La grimpeuse iranienne Elnaz Rekabi est rentrée ce mercredi à Téhéran après sa mystérieuse disparition. Pour rappel, elle a participé sans voile une compétition d'escalade en Corée du Sud. Un geste interprété comme un geste de solidarité avec les grèves. Par la suite, un message a été publié en story sur son compte Instagram. Dans celui-ci, explique Abnousse Shalmani, Elnaz Rekabi s'excuse quant à l'inquiétude créée autour de sa disparition et assure que la décision de retirer son voile n'était "pas intentionnelle".

Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info