C'est un coup de tonnerre dans la deuxième ville de France. La maire de Marseille Michèle Rubirola a annoncé ce mardi sa démission, six mois à peine après avoir été élue. Pour quelles raisons abandonne-t-elle son mandat ? Qu'en pensent les Marseillais ?

Après seulement six mois, Michèle Rubirola a annoncé cet après-midi sa démission. "J'ai pris la décision de quitter mes fonctions de maire de Marseille", a-t-elle déclaré. Elle part pour des raisons de santé, mais pas seulement. Michèle Rubirola, c'est une novice en politique, propulsée à la tête d'une grande coalition de gauche pour les municipales. En juin dernier, à la surprise générale, elle remporte la mairie, tenue par la droite depuis 25 ans. Et depuis, elle ne s'en cachait pas, avec la pauvreté, la dette, la crise sanitaire, la tâche était ardue.

"Pour que nous soyons efficaces tout de suite, ce n'est plus à moi de mener le collectif. Je crois en notre projet. Et je suis bien attachée à ce projet qu'à un titre", a-t-elle annoncé. Une maire à peine élue qui démissionne. De quoi surprendre les Marseillais. Mais elle ne part pas totalement. Elle veut devenir première adjointe. Pour lui succéder, elle a donné le nom de son actuel premier adjoint, le socialiste Benoit Payan. Une désignation qui fait bondir l'opposition. "Des arrangements de boutique, d'état-major dans le dos des Marseillais. Tout ça, c'est anti-démocratique", déplore Stéphane Ravier, conseiller municipal (RN) Marseille. Mais les Marseillais ne devraient pas retourner aux urnes. C'est le Conseil municipal qui désignera le nouveau maire lundi prochain.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info