VIDÉO - Manouchian au Panthéon : "Voir l'extrême droite à genoux devant la résistance communiste, ça me plait", réagit Mélenchon

Publié le 21 février 2024 à 22h43

Source : TF1 Info

Présent pour l'entrée au Panthéon de Missak et Mélinée Maouchian ce mercredi, Jean-Luc Mélenchon a accordé une interview à TF1info.
À notre micro, l'Insoumis s'est dit satisfait de la présence du Rassemblement national et de Marine Le Pen.
Il a partagé sa "secrète jubilation" à l'idée de voir l'extrême droite "rendre hommage à la résistance communiste".

Emmanuel Macron avait estimé que "les forces d'extrême droite seraient inspirées de ne pas être présentes". Certains Insoumis décriaient quant à eux un "un manque de décence" de la part de Marine Le Pen. Mais, contre toute attente, Jean-Luc Mélenchon s'est dit "satisfait" par la présence du Rassemblement national à l'entrée au Panthéon de Missak Manouchian et de 23 de ses camarades d'armes, ce mercredi 21 février. Au micro de Paul Larrouturou, le fondateur de La France insoumise n'a pas caché son émotion, et sa joie de voir "l'extrême droite à genoux devant la résistance communiste".

Les résistants communistes ont eu "le dernier mot"

Interrogé par TF1 info, l'Insoumis s'est dit particulièrement ému par ce moment politique. Celui-ci lui a fait "beaucoup de bien" à l'heure où "ce qui domine dans le débat public, c'est la xénophobie et les interrogations sur la place des uns et des autres". Si l'ancien candidat à l'élection présidentielle a évité la question au sujet d'une incompatibilité entre cette panthéonisation et la loi immigration, il a tout de même tenu à rappeler que cet événement servait "d'exemple" aux nouvelles générations. "Nous ne nous contentons pas de rendre hommage, nous célébrons. Et nous disons à la jeune génération, voilà de quelle manière nous nous représentons le devoir à l'égard de la patrie."

Un message qui est également destiné à l'extrême droite, présente au Panthéon. Au micro de TF1info, Jean-Luc Mélenchon a confié avoir ressenti une "sécrète jubilation" en voyant Marine Le Pen face aux cercueils des époux Manouchian. "Parce que enfin, tant d'années après, c'est capitulation sans condition", s'est-il félicité. "L'extrême droite vient rendre hommage à la résistance communiste alors qu'ils l'ont tellement décriée." Une "certaine satisfaction" à l'idée de voir que l'histoire aura donné raison à Missak et Mélinée Manouchian et à leurs 23 compagnons d'armes du mouvement FTP-Main d'Œuvre Immigrée, qui incarnaient des valeurs à l'opposé de celles portées par le Rassemblement national. "À la fin, ce sont les résistants communistes qui ont eu le dernier mot."


Felicia SIDERIS, Paul LARROUTUROU

Tout
TF1 Info