Dupond-Moretti accuse le RN de défendre la France "catholique et blanche", ses députés quittent l'Assemblée

par J.F
Publié le 28 novembre 2023 à 17h45

Source : Sujet TF1 Info

Lors des Questions au gouvernement ce mardi, le ministre de la Justice a accusé le Rassemblement national de tenir des propos "incendiaires" depuis le meurtre de Thomas dans la Drôme.
"Vous préférez opposer la France rurale et tranquille, catholique et blanche, à la France des cités", a déclaré Eric Dupond-Moretti.
Les députés RN ont quitté l'hémicycle et leur présidente Marine Le Pen a dénoncé une réponse "ordurière".

Lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, les passes d'armes entre le Rassemblement national et le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti sont légion. Ce mardi, la réponse du garde des Sceaux à la députée Michèle Martinez a fait se lever et quitter de l'hémicycle les dizaines d'élus RN qui siégeaient. 

"L'autorité légitime de l'État ne fait plus peur", "le rôle de la justice est de dissuader, punir et réparer, or actuellement, elle ne remplit aucun des trois critères", disait l'élue RN, illustrant les défaillances par plusieurs exemples dont le meurtre de Thomas à Crépol (Drôme). "Vous préférez opposer la France rurale et tranquille, catholique et blanche, à la France des cités, la France des Mohamed, des Mouloud et des Rachid", leur a répondu le ministre de la Justice, provoquant le départ des bancs de l'hémicycle des parlementaires RN. 

Vous faites croire que les Blancs sont menacés, personne n'est dupe."
Eric Dupond-Moretti

"Je pense à nos compatriotes qui vivent dans nos quartiers, dans les cités, et qui ne méritent pas de lire sur les murs 'mort aux Arabes'", a poursuivi celui qui attend le verdict de la Cour de justice de la République dans son procès pour prise illégale d'intérêts. "Vos propos sont incendiaires. Ils amènent dans la rue les militants de l'ultradroite qui sont bien plus proches de vous que de moi. Pour être crédibles, faites le ménage, chassez de vos rangs les gudards, les identitaires, les nazillons, les racistes, les antisémites", a ajouté Eric Dupond-Moretti. "Vous faites croire que les Blancs sont menacés, personne n'est dupe", a-t-il conclu.

Devant les journalistes, la présidente des députés RN a dénoncé une réponse "ordurière". "Nous n'entendons pas nous laisser insulter par un ministre, quel qu'il soit, car en tant que députés, nous sommes les représentants du peuple français", a dit Marine Le Pen. "Quand le ministre de la Justice insulte les députés du Rassemblement national, il insulte des millions de Français", a-t-elle ajouté, envisageant de porter l'affaire devant la Cour de Justice de la République. 


J.F

Tout
TF1 Info