Le gouvernement Borne II

Hausse des pensions votée puis annulée : que s'est-il passé à l'Assemblée ?

TF1 | Reportage Camille Colin, Alexis Cécilia-Joseph, Joseph Grosjean
Publié le 27 juillet 2022 à 16h43, mis à jour le 27 juillet 2022 à 17h20
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Nuit agitée et débat houleux à l'Assemblée.
Une hausse des pensions de 500 millions d'euros votée, quelques heures plus tôt, a été annulée.
La séance a aussitôt basculé.

Il est près de 2 heures du matin, quand les esprits s'échauffent à l'Assemblée. Au milieu de la nuit, le gouvernement vient d'annoncer une délibération sur une mesure déjà votée, quelques heures plus tôt, contre son gré : 500 millions d'euros pour la revalorisation des pensions de retraite. Plusieurs députés fulminent et la séance bascule. "Démocratie ! Démocratie !", scandent des dizaines d'élus, debout, dans l'hémicycle. "Vous êtes à l'instant des mauvais perdants et vous ne respectez pas le jeu démocratique", s'insurge notamment le député PS, Jérôme Guedj.

Lire aussi

Durant la séance, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, a affirmé : "la démocratie, ce sont des règlements qui doivent éviter le désordre qui semble tellement plaire aux deux extrémités de cet hémicycle". Le Rassemblement national quitte la séance sans même participer au vote.

Après ce mois de juillet houleux, l'Assemblée ne ressiègera qu'à l'automne. Il n'y aura pas de session extraordinaire à la rentrée. C'est une première depuis 20 ans. Une façon pour le gouvernement de gagner du temps et de calmer le jeu.


TF1 | Reportage Camille Colin, Alexis Cécilia-Joseph, Joseph Grosjean

Tout
TF1 Info