Le WE

Partie de campagne - Épisode 28 : l'heure est aux alliances en vue des législatives

Publié le 8 mai 2022 à 20h36, mis à jour le 8 mai 2022 à 23h26
JT Perso

Source : JT 20h WE

Résumé.

Ce n’était plus arrivé depuis 25 ans. L’ensemble des leaders de la gauche réuni ce week-end pour une photo de famille. Fini les petites rancœurs, place à l’euphorie plus ou moins expressive. Voici donc la Nouvelle union populaire écologique et sociale. Le V de la victoire comme emblème et Jean-Luc Mélenchon comme chef de file. Pour arriver à cette belle image d’unité, il aura fallu treize jours de négociations.

L’union de la gauche : une menace surtout pour Marine Le Pen, suffisamment sérieuse pour mettre fin à ses vacances. Après deux semaines de repos, la revoilà en campagne dans sa circonscription. Pas question de se faire voler le statut de chef de l’opposition. Le Rassemblement national fera cavalier seul pour ces législatives. Quand Jean-Luc Mélenchon se voit déjà Premier ministre, Marine Le Pen ne fixe aucun objectif en nombre de députés.

Entre Richard Ferrand, François Bayrou, et Édouard Philippe, on disait “les négociations difficiles” a tort visiblement. Pour soutenir Emmanuel Macron, une confédération de partis est créée. Ensemble regroupera Horizon d’Édouard Philippe, le Modem de François Bayrou et la République en marche qui devient Renaissance. Cela paraît compliqué mais c’est en fait très simple. Emmanuel Macron voulait contenir les ambitions d’Edouard Philippe. Résultats : 58 candidats seulement pour l’ancien Premier ministre, une centaine pour François Bayrou et 400 pour le parti présidentiel.

Le chef de l'État continue de prendre son temps. Toujours pas de nouveau Premier ministre et toujours pas de nouveau gouvernement. Le mandat actuel s’achève officiellement le vendredi 13 mai à minuit.

T F1 | Reportage L. Zajdela, E. Duboscq, F. Maillard, Service Politique


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info