Élection présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : "Emmanuel Macron est un vote de roulette russe", juge Marion Maréchal

Publié le 18 mars 2022 à 9h45
JT Perso

Source : TF1 Info

Invitée de LCI ce vendredi, Marion Maréchal juge sévèrement le programme du candidat Macron, présenté la veille.
Selon la co-fondatrice de l'Issep et soutien d'Éric Zemmour, Emmanuel Macron est "capable d'embardées idéologiques compliquées à suivre".

Un programme qui fait parler. Jeudi, au cours d'une conférence de presse de près de quatre heures, le candidat Macron a présenté ses mesures pour les cinq prochaines années. Et elles ne plaisent pas à ses principaux opposants. Invitée de LCI ce vendredi, Marion Maréchal, co-fondatrice de l'Issep et soutien d'Éric Zemmour, estime que le projet du président sortant fait le grand écart avec celui mis en place durant son mandat.

"Il a présenté extrêmement tardivement son programme, avec beaucoup de déclarations générales et de mesures techniques dont on a du mal à ressortir la vision", estime la nièce de Marine Le Pen (voir vidéo en tête de cet article). "Cela démontre qu'Emmanuel Macron est un vote de roulette russe, sans mauvais jeu de mot. Sur un certain nombre de sujets majeurs, le Macron de 2021 n'est pas celui de 2017."

Sur le nucléaire, "un mandat pour rien"

Marion Maréchal, de retour dans la vie politique après son départ qui a suivi la défaite de Marine Le Pen en 2017, se base notamment sur le sujet du nucléaire. "Nous avons un président qui, en 2018, annonçait la fermeture de 14 réacteurs", rappelle-t-elle. "Aujourd'hui, il veut en ouvrir six. C'est donc un mandat perdu, pour rien, en termes d'indépendance énergétique."

Lire aussi

Marion Maréchal regrette en outre la position d'Emmanuel Macron sur le "pacte vert européen" ou encore celle sur les retraites. "Nous avons un président qui fait des déclarations sur les 65 ans, mais nous ne savons pas du tout si cette mesure va s'inscrire dans le cadre de la réforme dont il nous parlait il y a un an, la réforme par points", regrette l'ancienne députée du Vaucluse, en pleine réflexion quant à sa candidature aux législatives. "On se remet dans les mains d'un homme capable d'embardées idéologiques, à quelques mois d'intervalle, compliquées à suivre."


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info