"Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

J.F
Publié le 30 novembre 2021 à 21h18, mis à jour le 30 novembre 2021 à 21h27

Source : TF1 Info

2022 - Invité du 20H de TF1 ce mardi 30 novembre, le candidat à l'élection présidentielle Eric Zemmour a expliqué pourquoi les Français devraient voter pour lui au printemps prochain.

Officiellement candidat depuis la mi-journée, Eric Zemmour était l'invité du 20h de TF1, ce mardi 30 novembre. L'ex-journaliste a répondu aux questions de Gilles Bouleau, sur la forme de son annonce dans une vidéo diffusée à midi sur les réseaux sociaux, ses difficultés à faire campagne, ou encore son projet en tant que candidat à la présidence de la République.

Assumant la référence au général de Gaulle dans sa vidéo de candidature, Eric Zemmour a expliqué vouloir être candidat pour poursuivre la défense de "l'histoire millénaire de la France" "avec des moyens plus modernes". "C’est l’essence même de mon projet politique, qui s’inspire de ce qu’a voulu faire le général de Gaulle", a-t-il expliqué. 

Mais Gilles Bouleau lui a rapidement demandé pourquoi les Français voteraient pour un homme condamné deux fois pour provocation à la haine raciale et religieuse. "Ce sont des délits d’opinion de presse, j’ai été condamné sur le fondement de ma liberté d’opinion, sur le fondement d’une loi que j’estime liberticide et que je proposerai d’abolir. Je n’ai pas été condamné parce que j’ai volé, j’ai tué. C’est simplement ma liberté d’opinion qui est en cause, et de nombreux Français pensent ce que j’ai dit", s'est-il défendu.

Aussi, pourquoi les femmes donneraient-elles leurs suffrages à un homme qui pense qu'elles "n'incarnent pas le pouvoir" ou "sont le but et le butin de tout homme doué qui aspire à grimper dans la société" ? "Je pense que ma candidature est celle qui défend le mieux les femmes. (…) Le danger aujourd'hui pour les femmes, ce n’est pas un hypothétique patriarcat blanc", a-t-il expliqué en référence aux immigrés, ajoutant qu'il ne souhaitait plus être interrogé sur d'anciens écrits. "Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat à l'élection présidentielle donc j’aimerais que vous m’interrogiez sur mon projet", a prié celui qui dit avoir recueilli entre 250 et 300 promesses de parrainages.

"Je serai le Président des Français de confession musulmane"

Enfin, à la question de savoir s'il serait le Président de tous les Français, y compris des musulmans qu'il pointe régulièrement du doigt, Eric Zemmour a répondu : "Le Président est le Président de tous les Français, et je serai le Président des Français de confession musulmane. Je ne distingue pas entre l’islam et l’islamisme, c’est la même chose, c’est une fausse distinction. En revanche, je distingue entre l’islam et les musulmans, et j’appelle tous les musulmans à s’assimiler et à renoncer à la pratique de l’islam qui consiste à imposer un code juridique et politique. (…) Je suis sûr que beaucoup de musulmans peuvent entendre ce discours."


J.F

Tout
TF1 Info