Élection présidentielle 2022

Présidentielle : "Je suis prête, parce que j'ai un projet qui est sérieux", déclare Marine Le Pen au 20H de TF1

Aurélie Loek
Publié le 24 mars 2022 à 22h28, mis à jour le 25 mars 2022 à 15h32
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

La candidate du Rassemblement national a tenu à montrer la solidité de son programme au 20H de TF1 et a assuré de ses capacités à gagner la présidentielle.
Marine Le Pen mène sa troisième campagne et est pour l'instant donnée au second tour face à Emmanuel Macron.

La troisième campagne présidentielle serait-elle la bonne ? C'est en tout cas ce dont est persuadée Marine Le Pen qui, invitée au 20h de TF1, a défendu sa capacité à gagner cette élection. Après avoir détaillé, mercredi, le chiffrage de son programme, la candidate du Rassemblement national l'a défendu sur le plateau du 20h ce jeudi. "Je suis prête, parce que j'ai un projet qui est sérieux, qui a été énormément travaillé", a déclaré Marine Le Pen.

Marine Le Pen défend un programme chiffré

Souvent critiquée pour son manque de technicité, Marine Le Pen a détaillé le chiffrement de plusieurs des mesures de son programme. Sur les retraites notamment, la candidate a expliqué qu'elle voulait indexer les pensions par rapport à l'inflation et mettre en place un système "évolutif" avec un âge légal à 60 ans et 40 annuités de retraite. "Ça coute 7 milliards, c'est vrai. Mais moi je considère que renier chaque année cette mesure, c'est une malhonnêteté", a dénoncé Marine Le Pen.

Candidate à la présidentielle pour la troisième fois, Marine Le Pen a d'ailleurs défendu sa capacité à la remporter cette fois-ci. "Je crois que les Français me reconnaissent comme la candidate capable de faire face aux enjeux considérables, qui sont ceux de notre pays", a assuré l'ancienne présidente du Rassemblement national, citant "la souveraineté alimentaire, la souveraineté énergétique, la souveraineté industrielle", le contrôle des frontières ou encore "le retour de la sécurité".

Lire aussi

Pour le moment, Marine Le Pen est donnée autour de 20% des intentions de vote par les sondages et bénéficierait d'une bonne dynamique, malgré une campagne perturbée par la guerre en Ukraine et sa proximité affichée antérieurement avec Vladimir Poutine. Elle se qualifierait donc pour le second tour contre Emmanuel Macron, rejouant le match de la campagne présidentielle de 2017.


Aurélie Loek

Tout
TF1 Info