Élection présidentielle 2022

"Nous sommes les seuls à pouvoir engager une rupture", défend Eric Ciotti

AL
Publié le 22 mars 2022 à 22h24, mis à jour le 23 mars 2022 à 17h35
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Invité au 20H de TF1, le soutien de Valérie Pécresse a vanté le programme de sa candidate, "responsable" et permettant une rupture par rapport au quinquennat d'Emmanuel Macron.
Eric Ciotti a d'ailleurs reproché au président le manque de réformes et d'économie durant son quinquennat.

C'est un programme responsable qu'Eric Ciotti a défendu durant son intervention au 20H de TF1. Le soutien de Valérie Pécresse a mis en valeur plusieurs propositions de la candidate des Républicains, mettant en avant sa défense du pouvoir d'achat des Français tout en limitant les dépenses menées par l'État. Une rigueur budgétaire qui lui a permis de critiquer la gestion économique poursuivie durant le quinquennat d'Emmanuel Macron.

Ces cinq années d'absence de réforme, nous en payons le prix fort

Eric Ciotti

S'adressant aux retraités, Eric Ciotti a ainsi promis que le pouvoir d'achat de ces Français ne diminuerait pas grâce à des pensions qui ne seraient pas inférieures au Smic et qui seraient indexées sur l'inflation. Souhaitant notamment se démarquer du président, qui propose, comme Valérie Pécresse, le recul de la retraite à 65 ans, Eric Ciotti a par ailleurs fustigé un manque de réforme de sa part alors qu'il était au pouvoir. "Ces cinq années d'absence de réforme, nous en payons le prix fort", a regretté le député des Alpes-Maritimes. 

Eric Ciotti a par ailleurs défendu le programme porté par Valérie Pécresse "chiffré" et "responsable", assurant qu'il garantirait 90 milliards d'économie contre 45 milliards de dépenses. Ces économies seraient notamment permises grâce à la suppression de 200.000 postes de fonctionnaires. Si le soutien de la candidate des Républicains n'a pas précisé dans quel secteur ces postes seraient supprimés, il a pointé du doigt une mesure promise par Emmanuel Macron, mais qui n'a pas été appliquée.  

Lire aussi

"Quand il y a la volonté, on peut le faire", a critiqué Eric Ciotti. "Il n'y en a plus aujourd'hui et parallèlement, nos services publics marchent moins", a dénoncé le député, prônant une nouvelle fois des réformes, qui, selon lui, seul son parti serait capable de mener.


AL

Tout
TF1 Info