Valérie Pécresse, candidate de la droite pour la présidentielle

VIDÉO - Pour Gérald Darmanin, Valérie Pécresse est "une bonne candidate pour Versailles, pas pour Tourcoing"

M.G
Publié le 12 décembre 2021 à 14h15
JT Perso

Source : Le Grand Jury

INTERVIEW - Invité du Grand Jury LCI/RTL/Le Figaro ce dimanche, Gérald Darmanin a multiplié les charges à l'encontre de Valérie Pécresse, candidate LR récemment désignée à l'élection présidentielle.

La majorité durcit le ton contre Valérie Pécresse. Invité du Grand-Jury LCI/RTL/Le Figaro ce dimanche, Gérald Darmanin a fustigé, à plusieurs reprises, la candidate LR à l'élection présidentielle, qui surfe sur une forte flambée dans les sondages depuis son intronisation. 

"Je respecte Valérie Pécresse mais on voit bien qu'elle ne fait pas l'unanimité parmi les électeurs de droite", a-t-il assuré, laissant entendre qu'"une grande partie des électeurs de droite votent pour Emmanuel Macron, le soutiennent". "C'est une bonne candidate pour Versailles, pas pour Tourcoing", a-t-il encore raillé, qualifiant la présidente de la région Île-de-France de "très conservatrice". "Elle est prise en otage par les plus radicaux de son parti", a aussi expliqué l'invité du Grand Jury. 

"On verra bien ce qu'il se passera"

Interrogé sur la percée de Valérie Pécresse dans les derniers sondages après sa victoire lors du congrès LR, le ministre de l'Intérieur a joué la carte de la temporisation. "Avant l'heure, ce n'est pas l'heure", souligne l'ancien maire de Tourcoing. "Il y a des gens qui commentent, les sondages sont là pour participer aux commentaires, il y a des gens qui font, puis il y a des élections libres et démocratiques un dimanche du mois d'avril. On verra bien ce qu'il se passera", explique-t-il encore. 

Au cours de son interview, Gérald Darmanin a tout de même mis en avant la proximité de certaines propositions de Valérie Pécresse avec celles de la majorité. Elle "sait très bien que ce que fait le président de la République est une bonne chose. Elle a beaucoup travaillé avec le gouvernement", rappelle-t-il. "Avec Mme Pécresse, on a des convergences. Mais on constate malheureusement que ses nouvelles propositions sont excessives, contraires au droit ou existent déjà", a ajouté le patron de la Place Beauvau. "La différence entre le président de la République et les autres candidats, et singulièrement avec Valérie Pécresse, est qu'il veut rassembler les Français. Valérie Pécresse veut rassembler son parti."


M.G