PROPOS LIMINAIRES - Benoît Hamon, arrivé en tête du premier tour de la primaire de la gauche dimanche dernier, a clairement identifié ses priorités durant sa minute d'introduction du grand débat, mercredi 25 janvier, face à Manuel Valls. Pour le chantre du revenu universel, l'adversaire est double : François Fillon et Marine Le Pen.

Pour Benoît Hamon, c'est clair, le véritable adversaire, c'est "la droite totale de François Fillon". Dès sa minute d'introduction, le candidat a en effet pris pour cible François Fillon  qui "défend un projet de régression sociale et de remise en cause de notre modèle social et républicain". 

Arrivé en tête lors du premier tour de la primaire de gauche, Benoît Hamon n'hésite pas non plus à tirer à boulet rouge sur le FN  : "Celui que vous choisirez affrontera Marine Le Pen et son projet xénophobe et nationaliste", insiste-t-il avant de mettre en garde : "Si la gauche ne veut pas jouer le rôle de figurant dans cette élection présidentielle, il faut qu'elle tourne le dos à l'ordre ancien". 

Un dernier débat-test pour Benoît Hamon

Le candidat du revenu universel a réussi à se démarquer de ses concurrents en arrivant en tête, dimanche dernier, du premier tour de la primaire de la gauche. Avec 36,63 % des suffrages exprimés, il devance en effet Manuel Valls (31,90 %) ou encore Arnaud Montebourg (17,58 %). Mais celui qui fait désormais figure de favori doit encore passer l'épreuve du débat du second tour face à un Manuel Valls particulièrement vindicatif . 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info