La présidence Macron

L'Assemblée l'a définitivement voté : les principales mesures du premier budget Macron

Antoine Rondel
Publié le 21 décembre 2017 à 13h05
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

FINANCES PUBLIQUES - L'Assemblée a définitivement validé ce jeudi le premier budget de l'ère Macron. Un exercice éminemment politique, surtout concernant sa dimension fiscale, qui a vu notamment la baisse de recettes, résidant dans la suppression de l'ISF et aussi de la taxe d'habitation. LCI fait le point sur les principales mesures.

Après trois mois de discussions, le Parlement a validé ce jeudi le projet de loi de finances 2018, par un ultime vote à main levée des députés. Un feu vert qui, en toute logique, s'est passé sans encombre pour la majorité, vu les forces en présence à l'Assemblée (d'autant que ses rangs étaient dégarnis à l'approche des fêtes), même s'il doit encore être passé au crible par le Conseil constitutionnel.

Les recettes

Un projet de loi de finances, qui détermine le budget d'un pays pour une année civile, est composé de deux volets : les recettes et les dépenses. Et pour le coup, l'essentiel du débat politique s'est situé sur le premier volet, dont LCI vous liste ci-dessous les principaux points.

Déficit, dettes, dépenses... Les chiffres à retenir du budget de la FranceSource : JT 20h Semaine
JT Perso

Les dépenses

Moins discutées, les dépenses n'en sont pas moins importantes dans un budget, surtout pour un exercice qui veut ramener son déficit à 2,8% du PIB l'année prochaine. Gérald Darmanin, ministre des Comptes et de l'Action publique, avait ainsi annoncé des économies de 15 milliards, dont 5 sur la Sécurité sociale, et qui sont prévus dans les discussions sur le projet de loi de finances de la Sécurité sociale. En l'occurrence, pour ce qui concerne le PLF 2018, elles porteront sur le fonctionnement de l'Etat à hauteur de 7 milliards d'euros et sur les collectivités territoriales à hauteur de 3 milliards d'euros. 


Antoine Rondel

Sur le
même thème

Tags
Articles

Tout
TF1 Info