Des opposants à un projet immobilier ont perturbé le conseil municipal de Cambo-les-Bains, dans les Pyrénées-Atlantiques.
Le maire Christian Devèze a été bousculé avant de chuter au sol et de terminer à l'hôpital, rapporte la presse régionale.

Le conseil municipal de Cambo-les-Bains, petite commune des Pyrénées-Atlantiques, avait un ordre du jour tout à fait classique ce mercredi 10 avril. La séance se déroulait normalement avant d'être perturbée par l'arrivée d'une petite centaine d'opposants à un projet immobilier. Présents devant la mairie depuis le début du conseil, ces derniers ont alors fait irruption pendant la réunion peu après 20h. Elle a finalement été suspendue par le maire, Christian Devèze, deux heures plus tard. 

Une interruption de séance inédite

Les images des manifestants, munis de bâtons et de casseroles pour se faire entendre, circulent depuis sur les réseaux sociaux (voir ci-dessous). Ces derniers tenaient ainsi à exprimer leur mécontentement face à un projet de logements sociaux baptisé Marienia. Si ce n'est pas la première fois qu'ils manifestent devant la mairie pour ces raisons, leur blocage d'une conseil municipal est inédite.

La suspension de la séance n'a pas calmé les esprits, loin de là. En sortant de la salle, l'édile a été pris dans un mouvement de foule, le faisant chuter au sol au niveau de la tête, où il est resté plusieurs secondes, comme le raconte la presse régionale. Il a ensuite été emmené à l'hôpital pour y passer des examens. La séance a fini par être reportée à une date ultérieure, sous un format à huis clos.

Dans un communiqué paru mercredi soir, la préfecture des Pyrénées-Atlantiques a tenu à "apporter son soutien au maire de Cambo-les-Bains, ainsi qu’à l’ensemble du conseil municipal, dont le bon fonctionnement a été gravement entravé". 


C.Q

Tout
TF1 Info