Invitée du Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro, Marine Tondelier a commenté le référendum organisé dimanche par la mairie de Paris sur l'interdiction des trottinettes électriques.
"Je me dis parfois qu'on se trompe de débat", a ironisé la secrétaire nationale EELV, sans prendre position sur le sujet.

Un référendum sur les trottinettes électriques à Paris, soit, mais ça ne va pas sauver la planète. Interrogée au sujet du vote organisé ce dimanche par la mairie de Paris, Marine Tondelier a pour le moins relativisé l'importance du sujet, lors du Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro, refusant de prendre position. 

"Je vois que c'est un gros sujet de débat", a-t-elle ironisé. "Mais attention, parce que quand on vous parle de la non-habitabilité possible de la planète dans trente ans, je me dis que parfois, on se trompe de débat. Et que toutes les heures qu'on passe à débattre sur les trottinettes, on ne les passe pas à sauver l'humanité."

"On laisse les Parisiens voter"

"Si ça divise les Parisiens, et qu'il faut trancher, le référendum est la bonne solution", a-t-elle nuancé. "Mais dans les médias, pendant quinze jours, on a d'autres sujets plus important à débattre que les trottinettes", a insisté la patronne des écologistes, élue d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). Avant de conclure : "on laisse les Parisiens voter, on leur souhaite bon courage pour prendre la bonne décision... et on reste concentré sur l'essentiel"

Les Parisiens votent ce dimanche pour décider de l'interdiction ou non de ces deux-roues électriques dans les rues de la capitale. Les bureaux de vote sont ouverts jusqu'à 19 heures et les résultats sont attendus vers 22 heures. La maire de Paris, Anne Hidalgo, a promis de se conformer au souhait des votants. 


Vincent MICHELON

Tout
TF1 Info