Enfin la reprise du dialogue entre Emmanuel Macron et les syndicats ?

par Antoine LLORCA | Reportage TF1 : Mathilde Guénégan, Gaëlle Sellem
Publié le 13 avril 2023 à 10h35

Source : JT 20h Semaine

Depuis plus d'un mois, tous les syndicats demandent à être reçus par Emmanuel Macron en personne.
Mercredi, le président de la République a annoncé qu'il les rencontrerait bientôt.

Son entourage avait promis qu'il les recevrait. En visite d'État aux Pays-Bas mercredi, Emmanuel Macron a confirmé qu'il discutera avec les syndicats une fois que la décision du Conseil constitutionnel sur la réforme des retraites sera rendue, soit après le vendredi 14 avril. "On a beaucoup de travail devant nous. Et donc, j'engagerai, pour tout ce qui les concerne, les partenaires sociaux à pouvoir revenir. Je sais que la période gardera encore les traces des désaccords du moment, mais je le ferai avec l'esprit de concorde et la volonté d'engager la suite", a déclaré le chef de l'État. "Le pays doit continuer d'avancer", a affirmé le président.

Cette main tendue est intervenue à la veille de la douzième journée de mobilisation. Mais alors comment préparer la suite ? Cette question occupe tous les esprits au sein de l'exécutif. À Matignon, il y a une semaine, la rencontre entre l'intersyndicale et la Première ministre avait tourné court, à peine une heure de rendez-vous. Celle-ci avait été qualifiée d'"échec" par l'intersyndicale, qui a dénoncé "un gouvernement radicalisé, obtus et déconnecté".

Une interrogation se pose désormais : les partenaires sociaux se rendront-ils à l’Élysée ? "Moi, je ne fais pas la chaise vide mais je ne suis pas dupe du fait qu'il y a quand même une opération au sein de laquelle, je n'ai pas envie de me faire manipuler", explique François Hommeril, président confédéral CFE-CGC, dans la vidéo en tête de cet article. Le syndicat Force Ouvrière a déjà annoncé sa volonté de participer à cette rencontre pour demander au président le retrait pur et simple de la réforme des retraites. La CFDT a, elle, refusé de réagir aux propos d'Emmanuel Macron, préférant attendre une invitation officielle de l'Élysée.


Antoine LLORCA | Reportage TF1 : Mathilde Guénégan, Gaëlle Sellem

Tout
TF1 Info