Conviée à Matignon avec les autres syndicats les 16 et 17 mai, la CGT accepte de rencontrer la Première ministre.
Une annonce qui fait suite à celle de la CFDT, qui a également confirmé sa participation.
Ces échanges prendront la forme de réunions bilatérales, l'ensemble des syndicats n'étant pas reçu simultanément.

Finalement, la CGT dit oui ! La secrétaire générale Sophie Binet se rendra bien à Matignon le 16 ou le 17 mai, a indiqué le syndicat ce samedi. La Première ministre a adressé des invitations vendredi aux principales organisations syndicales pour des entretiens sans "ordre du jour précis" les mardi 16 et mercredi 17 mai, comme l'a appris le service politique de TF1-LCI. Ceux-ci interviendront après la promulgation de la très contestée réforme des retraites et d'importantes manifestations le 1er mai. 

"Sophie Binet ira chez Elisabeth Borne", a dit à l'AFP une porte-parole de la CGT qui avait laissé planer le doute quant à sa participation à ces échanges. 

Ces rencontres, rappelons-le, prendront la forme de réunions bilatérales au cours desquelles la cheffe du gouvernement souhaite recevoir les cinq syndicats représentatifs -  CFDT, CGT, FO, CFE-CGC et CFTC.

Le patron de la CFDT Laurent Berger, qui compte accepter l'invitation, avait déclaré jeudi que la "bataille" contre la réforme des retraites n'était "pas finie". Il a notamment lancé un appel à "l'ensemble des parlementaires" qui examineront le 8 juin une proposition de loi du groupe indépendant Liot visant à abroger le report de l'âge de départ à 64 ans. S'agissant des entretiens à venir à Matignon, "on aura une exigence de méthode" et "on voudrait savoir si c'est pour négocier, discuter ou blablater", avait-il dit, avant que Matignon ne lance ses invitations.


TD

Tout
TF1 Info