VIDÉO - Remaniement : entre la démission de Borne et la nomination d'Attal, que s'est-il passé pendant 18 heures ?

par F.S.
Publié le 9 janvier 2024 à 13h06, mis à jour le 9 janvier 2024 à 14h48

Source : TF1 Info

Gabriel Attal a été nommé à la tête du gouvernement, ce mardi à la mi-journée, succédant à Élisabeth Borne qui avait démissionné à 18h la veille.
À 34 ans, il devient plus jeune Premier ministre de l'histoire de la République.
Une nomination qui met fin à 18 heures de négociations.

De longues heures d'attente qui ont laissé le champ à de nombreuses interprétations. Le suspense s'est achevé ce mardi : à 34 ans, Gabriel Attal est chargé par Emmanuel Macron de former un nouveau gouvernement. Une nomination qui intervient ce mardi 9 janvier et qui met fin à 18 heures de négociations, comme l'explique Adrien Gindre dans la vidéo en tête de cet article.

Pas assez expérimenté ou trop dangereux pour 2027

Cette nomination a été "compliquée", comme le relève le chef du service politique de TF1/LCI. Un certain nombre de poids lourds de la majorité se sont en effet opposés à l'arrivée de Gabriel Attal à Matignon. Avec deux réserves principales. D'abord, ceux qui considèrent qu'il est trop jeune. À 34 ans, il devient en effet le plus jeune Premier ministre de la V République. Or, selon l'avis de certains, la popularité aux yeux des Français ou le sens politique ne suffisent pas pour prendre la tête de "l'enfer de Matignon". La trajectoire du jeune homme serait jugée trop rapide, et lui pas assez expérimenté. Quelques voix estiment en effet que cinq mois passés à l'Éducation nationale ne suffisent pas à prouver que le nouveau Premier ministre est capable de "tenir ses troupes".

De l'autre côté, on a ceux qui voient cette nomination comme un risque pour 2027. "Gabriel Attal apparaît comme un candidat mis en orbite", relève ainsi Adrien Gindre. Mais les arguments des ambitieux et ceux des frileux n'ont pas pesé bien lourd face à ceux d'Emmanuel Macron, qui a choisi de nommer une personnalité populaire, loyale, issue de la gauche et qui plaît à la droite pour relancer son quinquennat.


F.S.

Tout
TF1 Info