Édouard Philippe salue la nomination de Gabriel Attal, même s'il était pour le maintien d'Élisabeth Borne

par A. Lo.
Publié le 10 janvier 2024 à 21h19

Source : TF1 Info

L'ancien Premier ministre Edouard Philippe a salué la nomination de Gabriel Attal à Matignon.
Lors d'une prise de parole, il a qualifié ce choix d'"audacieux".
Le responsable a néanmoins confié avoir plaidé pour le maintien d'Elisabeth Borne.

Un choix "audacieux" mais pas premier. Invité à prendre la parole lors d'un événement organisé par Amundi, plus grand gérant d'actifs européen, Edouard Philippe n'a pas manqué d'éloges vis-à-vis du nouveau locataire de Matignon. Celui qui a été à sa place avant lui, de mai 2017 à juillet 2020, a salué la nomination, à 34 ans, de Gabriel Attal.

J'avais plaidé pour le maintien de la Première ministre
Edouard Philippe

"Je pense qu'on a toujours raison face aux difficultés de faire preuve d'audace" et "c'est assez audacieux de nommer Gabriel Attal", a réagi Édouard Philippe. Le président du parti Horizons a qualifié Gabriel Attal, député puis secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse sous son second gouvernement, de "très doué, très talentueux" et "très populaire".

Malgré ce choix "audacieux", Edouard Philippe a aussi confié qu'il n'avait pas sa préférence. "Pour ma part, j'avais plaidé pour le maintien de la Première ministre au moins jusqu'aux échéances européennes en me fondant sur l'idée qu'il est difficile de changer de Premier ministre si vous ne changez ni de politique, ni de majorité", a-t-il détaillé, alors qu’Élisabeth Borne a été contrainte lundi à la démission après 20 mois à Matignon.

Pour Édouard Philippe, le système de majorité relative "structure l'équation politique de façon extrêmement puissante", or, "la nomination de Gabriel Attal ne change pas cette équation, sauf à ce qu'on apprenne demain qu'il y a eu des décisions telles que la majorité a changé". 


A. Lo.

Tout
TF1 Info