Ce samedi à 20 heures, Emmanuel Macron présentera pour la sixième fois ses vœux aux Français.
Revenant sur les réussites de ces derniers mois et les perspectives des futurs, le président aura surtout à cœur de "délivrer un message d'unité et de confiance".

Il aura pu préparer son texte loin de l'agitation parisienne, depuis le fort de Brégançon où il a passé quelques jours entre Noël et le jour de l'An. Ce samedi à 20 heures, comme le veut la tradition, le président de la République adressera ses vœux aux Français. Ils seront enregistrés en fin d'après-midi à l'Élysée, devraient durer une quinzaine de minutes et être "assez classique" sur la forme, a indiqué à TF1 et LCI un proche du chef de l'État. Mais à quoi s'attendre sur le fond ?

Alors que les perspectives ne sont pas forcément réjouissantes, Emmanuel Macron s'attardera sur les bonnes nouvelles. Le chef de l'État reviendra sur son bilan et la gestion des crises qu'il a eu à traverser ces derniers mois, notamment la guerre en Ukraine et ses conséquences sur l'inflation et l'énergie. Il devrait rappeler qu'il a su maintenir l'inflation au niveau le plus bas d'Europe et continuer à faire baisser le chômage. "On a eu les bonnes politiques publiques, on s'en sort plutôt mieux que nos voisins. On nous avait promis une France ingouvernable après les élections législatives, et finalement elle continue d'avancer", estime son entourage, laissant présager la teneur du discours du président.

Des perspectives moins réjouissantes

Emmanuel Macron abordera également l'avenir, mais pas en détails. S'il dira quelles sont ses intentions et ses grands projets pour 2023, pas question par exemple de décrire précisément les contours de la future réforme des retraites, ce que fera la Première ministre le 10 janvier prochain. Il devrait en revanche rappeler son souhait de réformer en profondeur le marché du travail, indiquer que le réchauffement climatique fait toujours partie de ses préoccupations, tout comme la réforme de l'Éducation et de la Santé. Les professionnels de santé, en difficulté face à la triple épidémie qui sévit actuellement, seront d'ailleurs parmi les premiers à recevoir les vœux du chef de l'État au début du mois de janvier.

En tout cas, face à la poursuite des difficultés économiques à venir et aux mouvements sociaux qui s'annoncent pour protester contre ses réformes, l'intention première du chef de l'État sera de "délivrer un message d'unité et de confiance", explique son entourage. 


Justine Faure, avec Bastien Augey

Tout
TF1 Info