VIDÉO - Pour Emmanuel Macron, le nom de Robert Badinter "devra s'inscrire" au Panthéon

par J.V.
Publié le 14 février 2024 à 14h11, mis à jour le 14 février 2024 à 17h52

Source : TF1 Info

La France a rendu ce mercredi hommage à Robert Badinter, décédé le 9 février à l’âge de 95 ans.
Durant son discours, Emmanuel Macron a exprimé le souhait que l'ancien Garde des Sceaux fasse son entrée au Panthéon.
Sous la Ve République, le chef de l'Etat est seul décisionnaire dans ce domaine, même s'il entend consulter la famille du défunt.

Un moment d’Histoire aussi sobre qu’intense. La France a rendu un hommage national à l'ancien Garde des Sceaux Robert Badinter, ce mercredi, place Vendome. Une cérémonie organisée à deux pas du ministère de la Justice en présence de nombreuses personnalités et de ses proches, son épouse la philosophe Elisabeth Badinter et leurs deux enfants Simon et Judith. 

"Votre nom devra s'inscrire aux côtés de ceux qui ont tant fait pour le progrès humain et pour la France et vous attendent, au Panthéon", a lancé Emmanuel Macron durant son discours. Une hypothèse évoquée par le chef de l'Etat peu après l'annonce de la mort du père de l'abolition de la peine de mort, le 9 février dernier.

"Ces choses-là prennent du temps", avait-il toutefois souligné. "C'est d'abord à la famille, en liberté, de prendre le temps qu'elle jugera nécessaire pour se prononcer", avait expliqué l'entourage du président de la République. Reste que sous la Ve République, ce dernier est seul décisionnaire en matière de panthéonisation.

Au sein de la classe politique, le patron des socialistes Olivier Faure en a fait officiellement la demande au chef de l'Etat. "C'est légitime" car au Panthéon ce sont "les grands hommes qui ont porté de grandes idées", a estimé mercredi sur franceinfo le président du Conseil Constitutionnel Laurent Fabius, fonction occupée par Robert Badinter de 1986 à 1995.

Depuis son arrivée à l'Élysée, Emmanuel Macron a déjà fait accueillir trois grandes figures dans ce temple républicain : Simone Veil, Maurice Genevoix et Joséphine Baker. Le 21 février prochain, ils seront rejoints par les résistants Missak et Mélinée Manouchian, 80 ans jour pour jour après leur exécution par les Allemands au Mont-Valérien.


J.V.

Tout
TF1 Info