En pleine sécheresse précoce, le président a dévoilé des mesures pour préserver l'eau, jeudi devant le lac de Serre-Ponçon (Hautes-Alpes).
Parmi les objectifs, viser sobriété, lutter contre les fuites et mieux réutiliser les eaux usées.

Ce jeudi, 200 manifestants attendaient le président français lors de son déplacement dans les Hautes-Alpes. Mais autant de forces de l’ordre étaient présentes pour tenir à distance ces militants venus interpeller le président sur l’écologie et sur les retraites. "Macron dit qu'il veut passer à autre chose, nous on ne passe pas à autre chose", résumait un militant.

À quelques centaines de mètres, dans un décor de carte postale, Emmanuel Macron affiche sa sérénité. Il voudrait bien tourner la page. "Il y a une contestation sociale qui existe sur une réforme mais ça ne veut pas dire que tout doit s'arrêter", justifie le chef de l'Etat. Il est d'ailleurs venu ici pour faire des annonces sur l’eau.

Au bord du lac artificiel de Serre-Ponçon, frappé par la sécheresse l’an dernier, le chef de l’État fixe un objectif : réduire de 10 % la consommation d’eau du pays d’ici à 2030. 

Parmi les annonces, 180 millions d’euros pour lutter contre les fuites. L’État veut aussi favoriser le recyclage des eaux usées et faire passer de 1 à 10 % la part d’eau utilisée pour nettoyer les rues ou irriguer les champs.


La rédaction de TF1 | Reportage Bastien Augey, Matthieu Desmoulins

Tout
TF1 Info