VIDÉO - Gouvernement Attal : la surprise Rachida Dati à la Culture, une prise de choix à droite

par Virginie FAUROUX Reportage TF1 : Sylvain Millanvoye, Bastien Augey et Jonathan Ameux
Publié le 11 janvier 2024 à 22h22

Source : TF1 Info

La surprise du nouveau gouvernement dirigé par Gabriel Attal, c'est l'arrivée de Rachida Dati.
Ancienne Garde des Sceaux de Nicolas Sarkozy, elle récupère le poste de la Culture.
Symbole de la diversité, elle est aussi connue pour sa liberté de parole, y compris pour critiquer Emmanuel Macron.

Une prise de choix à droite pour Emmanuel Macron : la sarkozyste Rachida Dati, maire du VIIe arrondissement de Paris, a été nommée ce jeudi 11 janvier ministre de la Culture. Avec cette nomination surprise, cette adepte des formules choc va rejoindre le gouvernement de Gabriel Attal, qu'elle apostrophait sur le plateau de TF1 lors des dernières élections législatives sans savoir qu'il allait devenir son Premier ministre. 

Elle est suffisamment formée politiquement pour réussir à ce poste-là.
Un habitant du 7ème arrondissement

Interrogés ce jeudi soir par le JT de TF1, ses administrés se réjouissent de cette mise en lumière. "Elle ira très bien au ministère de la Culture. Elle est suffisamment formée politiquement pour réussir à ce poste-là", affirme l'un d'eux dans la vidéo en tête de cet article. Quand un autre se montre un peu plus surpris : "C'est inattendu en tout cas de la voir ministre", dit-il. 

Le dernier et le seul passage de Rachida Dati dans un ministère s'est achevé il y a quinze ans, comme Garde des Sceaux sous Nicolas Sarkozy, dans le gouvernement de François Fillon. Un passage marqué par la naissance de sa fille et un retour au travail cinq jours seulement après son accouchement, mais aussi par une confrontation avec les magistrats et les avocats sur la politique sécuritaire menée à l'époque. 

Conseillère de Paris depuis 2008, elle échoue face à Anne Hidalgo dans sa quête de l'Hôtel de Ville. Mais cette fidèle de Nicolas Sarkozy se fait régulièrement remarquer pour ses joutes verbales avec la maire de la capitale. "Quand vous gagnerez une élection sur votre nom, surtout, vous nous alertez. Parce que, nous, les 1,7%, on n'y est pas abonnés !", lui avait-elle notamment lancé en 2022, alors qu'Anne Hidalgo avait réalisé le plus bas score socialiste à une présidentielle (1,7% donc). 

Rachida Dati ne renonce pas pour autant à Paris. Son objectif, y être élue en 2026. Mais ce soir, l'ancienne députée européenne des Républicains savoure sa victoire et tourne le dos par la même occasion à son parti laminé à la dernière présidentielle avec moins de 5% des voix. Eric Ciotti a d'ailleurs annoncé son exclusion, estimant qu'elle s'est "placée en dehors de notre famille politique". Quant à son ennemie de toujours, Anne Hidalgo, elle a "souhaité bon courage aux acteurs du monde de la culture compte tenu des épreuves qu’ils vont traverser", a-t-elle réagi. 

Mise en examen depuis juillet 2021 pour "corruption passive" et "trafic d'influence", Rachida Dati devient ce soir la cinquième ministre de la Culture depuis qu'Emmanuel Macron est arrivé à l'Élysée. 


Virginie FAUROUX Reportage TF1 : Sylvain Millanvoye, Bastien Augey et Jonathan Ameux

Tout
TF1 Info