La bataille des retraites

VIDÉO - Que change la réforme des retraites ? Trois cas concrets

par L.T. | Reportage TF1 : Justine Corbillon, Marine Poujol
Publié le 16 mars 2023 à 22h17
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Que change concrètement la réforme des retraites ?
TF1 a rencontré trois personnes qui ont fait leurs calculs sur leur âge de départ.
Comme la plupart des Français, ils devront travailler plus longtemps.

La réforme des retraites, qui a fait l'objet d'un recours au 49.3 ce jeudi,  est un sujet de discussion très présent dans les entreprises. Un patron, rencontré par TF1, a fait ses calculs. À 56 ans, Frédéric est commerçant et avec la nouvelle réforme, il devra travailler six mois de plus que prévu. "Ramené à une vie entière de travail, deux trimestres de plus, c'est vraiment pas grand-chose", estime-t-il. 

Cette réforme vous concerne si vous êtes né après le 1er septembre 1961. L'âge de départ sera progressivement repoussé de trois mois chaque année pour atteindre les 64 ans en 2030. Pour toucher 100% de votre pension une fois retraité, il vous faudra cotiser 43 ans. 

Des adaptations pour les carrières longues

Des règles un peu différentes pour ceux qui ont commencé à travailler très tôt. Tom a 20 ans. Il est en alternance depuis plusieurs mois dans une agence immobilière. En cotisant 43 ans, il pourra s'arrêter à 63 ans au lieu de 64. "On peut dire que je suis gagnant parce que je finis un an avant les autres, sauf que j'étais censé finir à 62 ans à la base", affirme-t-il. 

Voilà ce qui est prévu pour ce qu'on appelle les carrières longues. Si vous avez travaillé cinq trimestres avant vos 20 ans, vous pourrez partir à 62 ans, cinq trimestres avant 18 ans, ce sera 60 ans et cinq trimestres avant seize ans, 58 ans. 

Lire aussi

La réforme prévoit également la fin des régimes spéciaux. Cela concerne 7% des travailleurs en France, comme Frédéric, 47 ans, salarié chez EDF, qui verra lui aussi son âge de départ repoussé. "Un départ décalé de 57 à 59 ans", explique-t-il. Difficile pour lui de se projeter, il travaille parfois la nuit avec des charges lourdes et s'imagine mal continuer ainsi encore douze ans. "On doit rentrer dans les parties nucléaires, par exemple le bâtiment réacteur, avec des activités qui sont parfois physiques, des ambiances thermiques aussi très chaudes, on peut travailler dans des locaux où il fait plus de 50 degrés", poursuit-il. 

Enfin, pour les femmes qui ont élevé au moins un enfant et effectué une carrière complète, une surcote de 5% sur le montant de la pension est prévue au moment de leur départ à la retraite à 64 ans. 


L.T. | Reportage TF1 : Justine Corbillon, Marine Poujol

Tout
TF1 Info