Le WE

Troisième "non" à l'indépendance : l'avenir en suspens de la Nouvelle-Calédonie

T F1 | Reportage A. Etcheverry, B. Augey, I. Zabala
Publié le 12 décembre 2021 à 20h09, mis à jour le 13 décembre 2021 à 10h30
JT Perso

Source : JT 20h WE

REPORTAGE - Le score est apparemment sans appel. Plus de 96% des votants ont dit "non" à l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie. Ce résultat est à prendre avec précaution. Le niveau d'abstention est de 56,1%. Alors, que va-t-il se passer maintenant ?

Ils n'ont jamais douté de leur victoire. Nos journalistes sont allés à la rencontre de Calédoniens installés à Nouméa qui se sont battus contre l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie. Ce soir, ils sont soulagés. Leur victoire est écrasante, mais elle est à relativiser. Moins d'un électeur sur deux s'est déplacé pour ce référendum. Il faut dire que les indépendantistes avaient appelé à boycotter ce scrutin.

Ce troisième référendum et le dernier d'une consultation sur l'indépendance qui aura duré plus de 20 ans. Désormais, une nouvelle étape peut s'engager. Il faudra définir un nouveau statut pour l'archipel. Alors quelle autonomie lui sera accordée ? Faut-il donner de nouvelles compétences en matière économique et sociale ? Les discussions vont durer un an et demi.

Selon Emmanuel Macron, le lien qui unit la France à la Nouvelle-Calédonie n'est pas que juridique. Le chef de l'État parle d'un "lien charnel, un lien de solidarité, un lien humain". Ceci dit, derrière ce lien si fort, il y a aussi des intérêts économiques. Et pour cause, l'archipel détient un quart des réserves mondiales de nickel. Et grâce à ses eaux territoriales, la France dispose d'immenses débouchés commerciaux.


T F1 | Reportage A. Etcheverry, B. Augey, I. Zabala

Tout
TF1 Info