Samedi, Emmanuel Macron a prononcé les traditionnels vœux du chef de l'État.
Une tradition que suit également la classe politique.
Mais à chacun son style, des plus classiques aux plus modernes, téléphone à la main.

Les vœux de politiques, c’est avant tout une affaire de style. D’un côté, il y a les adeptes d’une approche classique. De l’autre, il y a ceux qui tentent de casser la routine. Les formes sont différentes, pour un propos souvent similaire. C’est toujours, d’abord, le constat d’une année écoulée compliquée. Puis, ils font naître un espoir pour la nouvelle année.

Des vœux classiques... et d'autres plus originaux

Pour sortir du lot et faire parler de lui, le patron du PS, Olivier Faure, tente un coup en ne prononçant pas le moindre mot. Lors d’une partie de Monopoly fictive face à Emmanuel Macron, il rejoint tous les temps forts de 2022, tout en se préparant aux grandes réformes de 2023.

Plutôt que de ne rien dire, le député de la majorité, Karl Olive, lui, a décidé de faire ses vœux en chantant. Il ose pour l’occasion reprendre un standard de Michel Delpech.


TF1 | Reportage Noé Gandillot, Elodie Dubosq

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info