VIDÉO - IVG dans la Constitution : "La France est à l'avant-garde, à sa place", salue Yaël Braun-Pivet

par D.D.F.
Publié le 4 mars 2024 à 17h20

Source : TF1 Info

Première femme à présider le Congrès réuni à Versailles lundi 4 mars, Yaël Braun-Pivet a martelé sa "fierté" de voir inscrit dans la loi fondamentale le droit à recourir à l’IVG.
"Aux femmes de France, nous disons que nous ne reculerons jamais", a-t-elle déclaré, convoquant le souvenir de Simone Veil.
Retrouvez l’intégralité de son intervention.

Une prise de parole pour l’Histoire. En sa qualité de présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet est la première à s’être exprimée face aux députés et sénateurs ce lundi 4 mars à Versailles. Elle est surtout la toute première à présider le Congrès du Parlement, comme elle l’a rappelé au début de son discours chaleureusement applaudi, dépassant les clivages politiques. "En venant ouvrir cette séance, en remontant avec la solennité qui s’attache à ces lieux la Galerie des bustes, des bustes d’hommes exclusivement, j’ai pensé à Simone Veil", a-t-elle poursuivi.

La place des femmes a changé parce que la France a changé, même s’il reste beaucoup à faire pour atteindre la parité vraie
Yaël Braun-Pivet devant le Congrès

"Elle qui, le 26 novembre 1974, dans l’hémicycle du Palais Bourbon, s’excusait de partager sa conviction de femme devant une assemblée presque exclusivement composée d’hommes. À son époque en effet, on ne comptait que treize femmes parmi les députés, sept parmi les sénateurs", énumère Yaël Braun-Pivet. "En contemplant aujourd’hui le Parlement réuni en Congrès, je constate avec vous que la place des femmes a changé parce que la France a changé, même s’il reste beaucoup à faire pour atteindre la parité vraie. Oui, les temps ont changé, l’égalité a progressé la parole s’est libérée", insiste celle qui utilisera l’adjectif "fière" comme leitmotiv de son discours.

IVG dans la Constitution : "Aujourd'hui la France est pionnière", le discours de Gabriel AttalSource : TF1 Info

"Fière" de présider le Congrès "à cet instant précis où la liberté défendue par Simone Veil va être gravée dans le marbre de notre Constitution". "Fière de pouvoir rendre hommage" à toutes celles qui se sont battues et luttent "encore au quotidien, près d’ici ou loin de nous pour que nous escaladions, mètre par mètre, la paroi escarpée menant à l’égalité entre les femmes et les hommes". "Fière" enfin ce lundi et "demain" de ce qui se joue à Versailles, de cette proclamation "que la liberté de recourir à l’interruption volontaire de grossesse fait désormais partie de notre loi fondamentale". 

S’il "reste tant à faire sur le terrain de l’égalité", Yaël Braun-Pivet souligne que "la France est à l’avant-garde, elle est à sa place". "Aux femmes de France, nous disons que nous ne reculerons jamais. Aux femmes du monde, nous disons que nous les soutiendrons et que nous avancerons toujours à leurs côtés", lance-t-elle, applaudie à plusieurs reprises lors de son intervention.


D.D.F.

Tout
TF1 Info