Violences conjugales : l'Assemblée nationale étudiera début 2023 un texte pour une aide d'urgence

Publié le 6 décembre 2022 à 16h07
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

L'Assemblée nationale examinera mi-janvier une proposition de loi visant à créer une aide financière d'urgence pour les victimes de violences conjugales.
Initialement, le Rassemblement national souhaitait inscrire ce texte dans sa niche parlementaire prévue le 12 janvier.

Le texte a été adopté le 20 octobre dernier par le Sénat, et il devrait l'être également par l'Assemblée nationale. Mais pour que la victoire ne revienne pas au Rassemblement national, qui souhaitait l'inscrire au programme de sa niche parlementaire du 12 janvier, les chefs de file des groupes politiques et les présidents de commission réunis ce mardi autour de la présidente de l'Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet ont décidé de l'inscrire plutôt en tête de l'ordre du jour de la "semaine de l'Assemblée" du 16 janvier. Une décision à laquelle le RN ne s'est pas opposée.

Au Sénat, le texte a été porté par la sénatrice centriste membre de la majorité présidentielle Valérie Létard (UDI). Inspirée d'une expérimentation menée dans le Nord, la proposition de loi vise à "lever un frein" à la séparation d'un compagnon violent, par l'octroi d'un prêt sans intérêt accordé par les caisses d'allocations familiales (CAF). 

Lire aussi

A la demande du groupe majoritaire Renaissance, d'autres propositions de loi seront étudiées cette semaine-là, sur l'interdiction des colliers étrangleurs et électriques pour les animaux, la "sécurisation" de l'approvisionnement des Français en produits de grande consommation, l'amélioration de l'accès aux soins, l'accompagnement psychologique des femmes victimes de fausses couches et encore pour un "Erasmus de l'apprentissage".


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info