Violences urbaines : le non-respect d'un couvre-feu pourra désormais coûter 750 euros

par J.F
Publié le 26 octobre 2023 à 18h21

Source : Sujet TF1 Info

Ce jeudi, Elisabeth Borne a dévoilé plusieurs mesures qui font suites aux violences urbaines de juin dernier.
Elle a notamment annoncé que le gouvernement allait multiplier par cinq l'amende pour non-respect du couvre-feu.
Il en coûtera désormais 750 euros aux contrevenants.

Parmi les communes touchées par les violences urbaines en juin dernier, certaines avaient instauré des couvre-feux. Ils n'ont pas toujours été respectés, alors le gouvernement veut durcir les sanctions pour ceux qui ne respectent pas les règles. "Il faut que nous élargissions notre palette de sanctions, afin qu’aucun acte ne reste impuni", a déclaré la Première ministre, ce jeudi 25 octobre, face aux édiles les plus touchés par ces événements, survenus après la mort de Nahel. Ainsi, "nous allons multiplier par cinq l’amende pour non-respect du couvre-feu, en la portant à 750 euros", a annoncé Elisabeth Borne.

Actuellement, le non-respect d'un couvre-feu imposé par arrêté municipal est sanctionné d’une contravention de première classe pouvant aller jusqu'à 38 euros, mais le non-respect d'un couvre-feu imposé par arrêté préfectoral peut être sanctionné d'une contravention de 4e classe entraînant une amende forfaitaire de 135 euros.  

Par ailleurs, la cheffe du gouvernement a annoncé le déploiement d'une "force d'action républicaine" d'ici à la fin de l'année dans plusieurs communes, et envisage un "encadrement de jeunes délinquants par des militaires".


J.F

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info