Violences urbaines : vers des "stages de responsabilité" pour les parents des mineurs concernés

par I.N
Publié le 26 octobre 2023 à 18h26, mis à jour le 26 octobre 2023 à 22h47

Source : TF1 Info

La Première ministre Élisabeth Borne a dévoilé ce jeudi les mesures du gouvernement pour lutter contre les violences urbaines.
Les parents des mineurs participant à ces violences pourraient devoir suivre "des stages de responsabilité parentale", a affirmé la cheffe du gouvernement.
La proposition va être déposée au Parlement.

Les parents face aux actes de leurs enfants. Quatre mois après les violences urbaines qui ont secoué une large partie de la France, le gouvernement hausse le ton. Ce jeudi 26 octobre, la Première ministre a dévoilé diverses mesures afin de lutter contre ces épisodes de violences.

Parmi elles, celle de faire payer "la dérive des enfants" à leurs parents. Élisabeth Borne a ainsi indiqué qu'elle proposerait "au Parlement que des stages de responsabilité parentale ou des peines de travaux d'intérêt général puissent être prononcées à l'encontre des parents qui se soustraient à leurs devoirs éducatifs".

En outre, les parents de mineurs participant aux violences devront mettre la main à la poche. "Quand un mineur a causé des dégradations, nous allons nous assurer que les deux parents, qu'ils soient séparés ou non, qu'ils vivent avec leur enfant ou non, soient responsables financièrement des dommages causés", a déclaré la cheffe du gouvernement. "Personne ne doit pouvoir se dédouaner. Chacun est responsable devant la société."


I.N

Tout
TF1 Info