Emmanuel Macron arrive ce lundi à Marseille pour une visite de trois jours dans le cadre du plan "Marseille en grand".
La cité phocéenne est la ville que le président de la République a le plus visitée depuis le début de son premier quinquennat.
Elle est par ailleurs l'une de ses villes préférées, dont il se dit "amoureux".

En dehors de Paris, elle est la ville dans laquelle il s'est le plus déplacé depuis le début de son premier quinquennat. Emmanuel Macron passera trois jours et deux nuits supplémentaires à Marseille à partir de ce lundi 26 juin. Le président de la République est de nouveau attendu dans la cité phocéenne pour un point d'étape du plan "Marseille en grand". Hasard ou coïncidence ? Il se trouve qu'il prend toujours plaisir à se rendre à Marseille, une ville qu'il affectionne particulièrement. Il ne se prive jamais de clamer son amour pour la ville méditerranéenne.

Je suis amoureux de Marseille parce que j'aime les villes tragiques méditerranéennes
Emmanuel Macron

"Je suis amoureux de Marseille parce que j'aime les villes tragiques méditerranéennes. Parce que tout y est à la fois complexe et possible. Parce qu'il y règne une générosité folle", déclarait le président dans Emmanuel Macron, vérités et légendes, du journaliste Arthur Berdah, sorti en mai 2021, la citant parmi ses deux villes préférées avec Naples. À la même date, il déclarait dans le magazine Zadig : "J’aime infiniment Marseille, la deuxième ville de France, l’une des plus pauvres et des plus vibrantes". "Nous nous sommes rencontrés à la fin de l'année 2016 et j'ai tout de suite senti que son amour pour Marseille était profond, sincère", a confirmé auprès de BFMTV Sabrina Agresti-Roubache, productrice devenue amie proche du couple Macron et élue députée en juin 2022.

C'est à Marseille qu'Emmanuel Macron avait effectué son premier déplacement en tant que prétendant à l'Élysée, en novembre 2016 ; à Marseille encore qu'il avait donné l'un de ses derniers meetings de campagne, le 1er avril 2017. Pour ses premières vacances en tant que chef de l'État en août 2017, il avait préféré Marseille au fort de Brégançon. En septembre 2021, il y avait effectué une visite de trois jours pour y présenter son grand plan pour Marseille, une durée de déplacement historique pour un président de la République. Plus récemment, c'est à Marseille qu'il a donné son grand meeting d'entre-deux-tours en avril 2022, et c'est dans la cité phocéenne qu'il a effectué son second déplacement en tant que président réélu en juin 2022. Un an après, il est donc déjà de retour.

L'OM dans la peau

L'attachement d'Emmanuel Macron à la cité phocéenne passe notamment par le football et par son amour pour l'Olympique de Marseille. Dans le documentaire "Les coulisses d'une victoire", diffusé sur TF1 en mai 2017, on voit le président s'exclamer : "Oh merde ! Deuxième fois, putain !". À son épouse inquiète, qui lui demande ce qu'il se passe, il répond : "Bah Monaco qui a battu l'OM à Marseille...". À plusieurs reprises, il s'est aussi invité à la Commanderie, le centre d'entraînement de l'OM, où il a pu taper le ballon avec ses joueurs préférés. Sur les réseaux sociaux, il s'est souvent affiché avec des olympiens ou vêtu d'un maillot aux couleurs du club. 

L'attaquant parisien Kylian Mbappé a déjà raconté comment, à l'issue de la finale de la Coupe du monde 2018, Emmanuel Macron avait essayé de l'attirer dans la cité phocéenne. "Il a même réussi à placer qu'il faudrait que j'aille jouer un jour à Marseille. Je lui ai répondu que c'était irréalisable !", avait-il raconté, amusé, au Parisien. En mai 2021, lors de son "concours d'anecdote" avec les youtubeurs stars McFly et Carlito, le président avait tenté de faire croire que Kylian Mbappé allait quitter le PSG pour rejoindre le club de la cité phocéenne, appelant le principal intéressé pour confirmer ou infirmer ses dires. "Impossible. Impossible d'aller à Marseille. C'est pas dans notre ADN ça", rigolait l'international français. "N'en faites pas trop non plus, Kylian", ajoutait Emmanuel Macron, taquin.

Mais cette histoire d'amour entre Emmanuel Macron et Marseille est aussi très politique. Ville jeune, métissée et populaire, elle est à l’opposé de ce que représente Emmanuel Macron ; elle lui permet de casser son image de présidents des riches et des élites parisiennes. Elle est également la cité où Jean-Luc Mélenchon a été élu député en 2017, où l'insoumis est arrivé en tête au premier tour de la dernière élection présidentielle (31,12%, devant Emmanuel Macron et ses 22,62%), et située dans une région votant traditionnellement à droite et à l'extrême droite. À l'heure où le président semble également plutôt pencher sur son côté droit que son côté gauche, sa bonne relation avec le maire socialiste de la ville, Benoît Payan, est un atout de plus dans la mise en œuvre de son "en même temps".


Justine FAURE

Tout
TF1 Info