Les élections régionales et départementales 2021

Xavier Bertrand : "On a de quoi former une bien belle équipe de France" en 2022

V.M
Publié le 28 juin 2021 à 9h14
JT Perso

Source : TF1 Info

EN CAMPAGNE - Au lendemain de sa réélection dans les Hauts-de-France, Xavier Bertrand était de nouveau sur le terrain ce lundi. Déjà candidat à la présidentielle, il a estimé pouvoir former "une bien belle équipe de France" avec Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez.

Il s'est levé de bonne heure pour retourner sur le terrain, au lendemain de sa réélection. Xavier Bertrand, qui savoure sa victoire dans les Hauts-de-France et prépare déjà sa candidature à la présidentielle de 2022, ne voulait pas, dans un premier temps, évoquer cette échéance. "Région, région, région", clamait-il à l'occasion d'une visite dans une entreprise de Morcourt (Aisne) où il entendait montrer "la réalité du terrain, des actes, plutôt que les grands discours". Pour le reste, "ce n'est pas l'heure et ça va bien se passer", assurait-il, décontracté, à LCI.

Malgré ces bonnes résolutions, Xavier Bertrand n'a pas tardé à parler de 2022 durant sa visite. "Les Français diront dans dix mois qui est capable de mettre fin au désordre", a-t-il déclaré, évoquant notamment "le travail qui doit être vraiment récompensé" et les Gilets jaunes qui avaient fait passer "un message clair, c'est qu'il n'y a pas de citoyen de seconde zone"

"Une bien belle équipe de France" pour 2022

Interrogé à propos de ses deux potentiels concurrents à droite, Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez, également victorieux dans leurs régions respectives (Ile-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes), Xavier Bertand a en outre commenté ainsi : "On a de quoi former une bien belle équipe de France" en vue de l'élection présidentielle. 

Lire aussi

Une façon de répondre à Valérie Pécresse, qui disait vouloir, dimanche soir, "prendre toute sa part dans une équipe de France de la droite et du centre qui a émergé". Car si la droite, revigorée par ce scrutin, s'est trouvée plusieurs champions potentiels pour l'élection présidentielle, elle va encore devoir trancher sur la manière de choisir son candidat et ainsi surmonter une possible guerre des egos.


V.M

Tout
TF1 Info