Plus proches et moins chères, les stations-services communales carburent

par La rédaction de TF1info | Reportage : Vincent Dietsch, Christophe Hanesse
Publié le 14 février 2024 à 16h45

Source : JT 13h Semaine

C'est le lot commun de tous ceux qui habitent à la campagne : il faut souvent faire des kilomètres pour trouver des stations-services.
Heureusement, certaines réussissent à rouvrir grâce à la volonté des communes.

Pour les habitants de Dun-sur-Meuse, c'est une délivrance. Ils n'ont plus à faire 30 kilomètres aller-retour pour trouver de l'essence. C'est la municipalité qui a décidé d'investir 270.000 euros pour remettre aux normes et rouvrir une station automatique, où les pompes étaient à l'arrêt depuis trois ans. Dans le nord de la Meuse, les icônes symbolisant les stations-services sont bien peu nombreuses sur le GPS. Au centre de cette zone, la station de Dun-sur-Meuse est donc la bienvenue.

Une volonté de la ville, aidée par l'État et la région

Deuxième avantage de taille : les prix sont très compétitifs, et c'est tout l'intérêt d'une station communale. Pierre Ploner, le maire de la ville, passe lui-même les commandes pour que le prix des carburants couvre juste les frais de fonctionnement. Il a aussi obtenu que l’État et la région Grand Est financent 75% des travaux pour offrir un service indispensable aux 3000 habitants du pays.

Près de 20 kilomètres plus au sud, à Consenvoye (Meuse), cela fait dix ans que la commune a repris la gestion de la station. Les habitants, mais aussi les artisans, apprécient. Une employée municipale a même été embauchée pour développer l'activité avec un service de colis et de l'épicerie.


La rédaction de TF1info | Reportage : Vincent Dietsch, Christophe Hanesse

Tout
TF1 Info