Sécheresse : 2022, une année historique

Incendie en Isère : 90 hectares décimés, environ 140 personnes évacuées

Dylan VEERASAMY
Publié le 9 août 2022 à 6h45
JT Perso

Source : TF1 Info

Lundi en fin d'après-midi, l'incendie en Isère était toujours en cours et s'étendait sur 90 hectares après avoir débuté vendredi, indiquait la préfecture.
Quelque 140 personnes ont été évacuées.

Comme de nombreux départements en France, l’Isère n’est pas épargnée par les incendies de végétation. Après avoir connu, vendredi soir, un important incendie aux alentours des communes de Voreppe et de La Buisse, situées autour de la Chartreuse, les flammes, maîtrisées le lendemain, ont repris de plus belle dans la nuit du samedi 6 au dimanche 7 août. 

Le feu n'était "toujours pas fixé" lundi en fin après-midi, avec désormais 90 hectares de forêt et de végétation détruits depuis ses débuts, a indiqué la préfecture. "Il progresse lentement, poussé par un vent de nord-ouest de 30 km/h, forcissant jusqu’à 22h, avec une température de 32 degrés. Il concerne une partie non habitée des communes de Voreppe et La Sure-en-Chartreuse, à flanc de montagne (620 mètres d’altitude) et boisée", a précisé le préfet de l'Isère dans un dernier communiqué. "On ne déplore aucun blessé à ce stade parmi la population. Trois sapeurs-pompiers ont été légèrement blessés en intervention. Aucune habitation ni entreprise n’est affectée", a-t-il ajouté.

Au total, 140 personnes ont été évacuées préventivement, résidents des hameaux Malossane, des Balmes et du Bourget sur la commune de Voreppe, ainsi que celui des Barniers-Les Côtes de La Sure-en-Chartreuse. Les habitants ont été relogés principalement chez leurs familles, selon la même source. Une trentaine de maisons supplémentaires ont été évacuées à titre préventif dans le secteur des Balmes "en raison de chutes de débris végétaux enflammés qui rendent nécessaires des opérations de protection des habitations".

308 sapeurs-pompiers et 80 engins, dont des renforts extra-départementaux et moyens aériens (deux hélicoptères bombardiers d'eau), sont actuellement mobilisés, a indiqué le Sdis Isère lundi matin. Les appareils ont effectué "44 largages représentant 131.200 litres d’eau". Les routes départementales 1075 et 520A sont toujours coupées à la circulation par mesure de sécurité et afin de permettre l'intervention des pompiers. Ces derniers ont d'ailleurs employé lundi après-midi une nouvelle méthode de lutte contre la propagation de l'incendie : le brûlage dirigé, le long de la RD 520, pour créer une barrière d’arrêt au feu.

Un feu provoqué par la foudre d'un orage

Provoqué par la foudre d'un orage, le feu a démarré vendredi en fin d'après-midi sur les communes de Voreppe et de la Buisse avant de se déplacer vers celle de La Sure-en-Chartreuse dimanche. Quatre Canadair, deux hélicoptères de la sécurité civile et deux avions Dash bombardiers d'eau sont notamment arrivés sur zone pour appuyer la centaine de pompiers sur place, qui ont permis durant les deux premières nuits de l'incendie la protection par anticipation de deux entreprises et d'habitations "sans que celles-ci ne soient directement menacées", a ajouté la préfecture.

Lire aussi

Afin de faciliter le travail des secours, le préfet de l'Isère demande principalement aux riverains et aux touristes de "ne pas contacter les sapeurs-pompiers" s'ils observent de la fumée ou des flammes sur la zone impactée "afin de ne pas encombrer la ligne téléphonique pour le même signalement", ne pas se rendre sur les lieux, ne pas randonner à proximité ou ne pas utiliser de drone. Il appelle d'ailleurs à la plus grande vigilance "du fait de la sécheresse et de la température" en évitant "tout barbecue à proximité de forêt", "l’utilisation d’engin mécanique en forêt" et en ne jetant "aucun mégot".


Dylan VEERASAMY

Tout
TF1 Info