Sécheresse : 2022, une année historique

Incendies en Bretagne : plus de 300 hectares brûlés, les pompiers toujours sur le qui-vive

Dylan VEERASAMY
Publié le 7 août 2022 à 8h01, mis à jour le 7 août 2022 à 11h34
JT Perso

Source : TF1 Info

Après une journée compliquée avec de multiples départs de feu samedi, la situation reste sous surveillance dans le Morbihan et le Finistère.
Afin d'éviter tout risque de reprise, 200 pompiers restent mobilisés ce dimanche.
Plus de 300 hectares sont d'ores et déjà partis en fumée.

Après des heures de lutte face aux flammes, les pompiers restent sur le qui-vive. Plus de 300 hectares de végétation ont brûlé après de multiples incendies en Bretagne, dans le Finistère et le Morbihan notamment. Dans les monts d'Arrée, déjà touchés en juillet par d'importants feux de forêt, 250 hectares sont partis en fumée. Dans le secteur de Brasparts, "le feu est fixé mais pas maîtrisé", a indiqué la préfecture du Finistère dans un communiqué, avec 225 hectares qui ont déjà brûlé. Plus de 200 pompiers sont présents sur site. Sur le secteur de Brennilis, le feu est fixé, avec 15 hectares brûlés et 40 pompiers sur place. 

Des pompiers d’autres départements sont venus en renfort, en provenance d’Ille-et-Vilaine, des Côtes-d'Armor, du Calvados, de l'Eure, de la Mayenne, de l’Orne et de la Vendée. "De nombreux agriculteurs sont également présents sur place et prêtent leur concours aux pompiers pour la réalisation de pare-feu et le traitement des lisières avec les tonnes à lisier", a ajouté la préfecture.

Dans le Morbihan, les feux ont ravagé 75 hectares de végétation samedi et durant la nuit de samedi à dimanche. "Un feu à Meucon est parti cette nuit et il est désormais fixé, les derniers incendies de Locoal-Mendon et Erdeven dans le Morbihan ont été eux maîtrisés durant la nuit", a indiqué dimanche matin la préfecture du Morbihan à l'AFP. 

Un dispositif désormais réduit

Samedi, une quinzaine de communes du Morbihan avaient été touchées par des incendies d’espaces naturels "dont la propagation a été facilitée par la forte sécheresse et les vents tournants". À Erdeven, commune du littoral située non loin de la presqu'île de Quiberon, 25 hectares ont brûlé et une trentaine de maisons, un château comprenant des gîtes et un camping ont été évacués, soit environ 300 personnes prises en charge par la mairie d’Erdeven et celle de Belz. Aucun blessé n’est à déplorer et aucune maison n’a été attaquée par les flammes.

Lire aussi

Ces départs de feu soudains dans l’Hexagone se multiplient depuis plusieurs semaines : le sud de la France est fortement touché par plusieurs incendies, ce qui nécessite la mobilisation de milliers de pompiers sur plusieurs jours, ainsi que l’emploi de nombreux engins afin de maîtriser les flammes.


Dylan VEERASAMY

Tout
TF1 Info